Ballet incessant autour des rapatriés

Ballet incessant autour des rapatriés dans article rosso_00518_ACCUEILLe mardi 18 février une importante délégation dirigée par le wali du Trarza s’est rendue dans les sites de rapatriés du Pk 6, de Démal Deuk, Toulel Dièri et Médina Salam. Outre le wali la délégation comprenait le hakem Sidi Sow, le directeur régional de la sûreté, le subdivisionnaire des TP, le chef d’agence de la SNDE, un responsable du HCR, le délégué régional de la jeunesse Ciré Sow, le chef de brigade de la gendarmerie, le commissaire de police.

Dans chaque site le wali a expliqué les motifs de sa visite et a tenu à demander aux rapatriés quels étaient les problèmes auxquels ils faisaient face. Toutes les questions ont été abordées, de la vaccination des enfants, à leur scolarisation en passant par l’approvisionnement en eau. Il a demandé que les permis d’occuper soient remis aux ayants droits et que des conduites d’eau soient posées et que les enfants soient scolarisés.
A Toulel Dièri, le wali a notamment donné des instructions pour l’extension de la coopérative afin d’accueillir les familles qui viennent d’arriver. Dans la même localité, les populations par la voix de Mme Fatimata Diallo ont demandé une borne fontaine en lieu et place du système qu’elles ont actuellement et qui leur revient très cher.

Quelques jours après, vendredi dernier c’est le ministre de l’intérieur, Yall Zakariya, accompagné d’une forte délégation qui a visité les sites des rapatriés du Sénégal. Quelques jours avant le mardi 18 février, les autorités administratives ( wali et hakem) ainsi que plusieurs chefs de service( snde, santé , éducation, travaux publics etc.), le directeur régional de la sûreté, le commandant de brigade étaient venus rencontrer les rapatriés. Le wali avait alors donné des instructions pour régler plusieurs problèmes soulevés.

Dans son allocution le maire a réaffirmé l’engagement de sa commune pour la réinsertion des rapatriés avec la signature de contrats avec des rapatriés. Il a proposé un comité de suivi piloté par la commune pour évaluer toutes les actions et apporter les correctifs nécessaires.
Moussa Fall directeur de l’ANAIR (agence nationale d’appui et d’insertion des réfugiés) a décliné son programme : une première phase d’urgence avec des dotations en fonction des besoins exprimés par les rapatriés ; c’est ainsi que les rapatriés du PK6 et ceux de Toulel ont reçu des vaches laitières (deux par famille), un magasin communautaire avec un stock de départ de deux tonnes de riz et deux tonnes de blé, des médicaments de base, etc
A Madina Salam, c’est dix moutons par famille, un groupe électrogène pour l’alimentation en eau potable, un hectare pour la coopérative, un poulailler et un magasin communautaire. Notons que l’ANAIR a reçu un coup de main pour le règlement des questions foncières avec les 421 hectares remis à l’état par le député de Nouadhibou Ghassem Ould Bellal.
La deuxième phase du programme consiste en une stratégie de développement des régions d’accueil qui sera engagée par le Secours International pour le Développement associé à l’université de l’Arizona au bénéfice de l’ensemble des populations du bassin du fleuve Sénégal. Il s’agit d’identifier les moyens de valoriser le potentiel de ces régions.
M. Yall Zakariya, ministre de l’intérieur insistera sur l’importance que le président accorde au règlement définitif des problèmes nés des événements 89 et sur la nécessité de concrétiser les orientations du président.
Le 24 février c’était au tour du sénateur Mohsen de rendre visite aux rapatriés et leur apporter en signe de solidarité son soutien. C’est ainsi que les sept familles installées au Pk 6 ont reçu chacune un sac de riz, un sac de sucre, 5 litres d’huile et 1 kg de thé. A Toulel Diéri vers l’ancien lycée de Rosso, quatre familles de rapatriés ont reçu la même quantité.

Après Toulel Diéri, Mohsen s’est rendu à Demal Deuk pour répéter la même opération. Partout les rapatriés ont remercié le sénateur en soulignant que le simple fait de venir leur rendre visite était une action qui leur allait droit au cœur. A Toulel Diéri les populations ont remercié Slama le directeur de la SNDE qui a été très compréhensif avec le village.
Djigo Aboubakry



01 mars 2008 : Les rapatriés au cœur des préoccupations

du citoyen lambda :

Deux semaines après leur retour au pays les rapatriés de Toulel, Demal Deuk et Pk 6 ont reçu le 11 février la visite d’un (com)patriote exemplaire. M. Mohamed Ould Mohamed El Hacen est venu de très loin accompagné de quelques amis pour leur souhaiter la bienvenue et leur apporter son soutien. Les cinq familles réparties entre Demal Deuk et Toulel ont reçu un bovin tandis que les habitants du site du Pk 6 en recevaient un autre.

Cérémonie émouvante qui montrait le visage d’une Mauritanie plurielle mais unie. Il fallait voir ces peuls fiers remercier leur compatriote maure.
 
M. Mohamed Ould Mohamed El Hacen, a expliqué à ses hôtes que par ce geste, il ne faisait que perpétuer une tradition séculaire de solidarité entre les composantes de notre peuple. ‘mon père avait l’habitude chaque année en revenant d’une visite à un guide religieux au Sénégal, de passer par Boghé où ilavait un disciple. Ce dernier ne manquait jamais de le combler de cadeaux. Qu’il rapportait chez nous ; le premier boubou que j’ai porté m’a été offert par feu Abdourahmane Sakho de Boghé’. Une façon de souligner l’excellence des rapports entre les composantes de notre peuple.

M.Mohamed Ould Mohamed El Hacen a rappelé que par cette visite il tenait une promesse qu’il avait faite sur les antennes de la TVM lors d’une émission sur le retour de nos compatriotes en ajoutant que d’autres visites suivront pour venir en aide aux rapatriés.

des politiciens

Trois jours après cette visite c’est une délégation de l’AJD-MR qui s’est rendue le 14 février dans les sites du Pk6, Demal Deuk et Toulel Diéri. Ibrahima Moctar Sarr, Lemrabott Ould Menda premier vice présideent, Cissé Mody secrétaire général, Tabara Ba chargée des droits humains , Hawa Dia trésorière, Bouly Traoré chargé de la culture et Ciré Kane chargé de la communication, se sont entretenus avec les rapatriés pour les écouter et s’enquérir des difficultés qu’ils rencontrent. Ibrahima Moctar Sarr a rappelé le combat qu’il a mené depuis sa sortie de prison pour le retour des déportés.

Il a également précisé que l’Etat n’avait pas pris toutes les dispositions pour leur retour, ce qui explique les difficultés rencontrées. Il a promis de faire au président de la République un compte rendu fidèle de ce qu’il aura vu et entendu. L’après midi Ibrahima Sarr a tenu un point de presse à la maison des jeunes devant une assistance littéralement en délire.

Le président de l’AJD-MR a tenu à expliquer qu’il n’était pas venu faire de la propagande mais qu’il se devait de prendre contact avec les anciens déportés afin de constater par lui même la situation qui est la leur. Il a insisté sur l’impréparation de l’état par rapport au retour des déportés et promis que son mouvement ne ménagera aucun effort pour que les choses changent. Il a assuré les rapatriés du soutien moral de son parti. Il a recommandé la vigilance car au sein même de l’appareil d’état, il y a des personnes qui font tout pour faire échouer le processus du retour.

Les rapatriés quant à eux commencent à se réadapter avec l’aide du HCR et de son partenaire l’ALPD (Association pour la Lutte contre la pauvreté et pour le développement). L’ONG est entrain de construire des latrines et de creuser un bassin pour l’approvisionnement du site en eau. Les matériaux de construction sont sur place pour la construction d’une chambre de 4 m sur 5 m pour chaque famille.

Djigo Aboubakry
La Tribune

 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu