Invite du Site flamnet: Docteur Babah Ould Mohamed Ali Es Salah, Membre des FLAM

Invite du Site flamnet: Docteur Babah Ould Mohamed Ali Es Salah, Membre des FLAM  dans article salah_es_ali_mohamed_ould_babah » Les FLAM symbolisent aux yeux de tous les mauritaniens sincéres la résistance au racisme, à l’esclavage et à la dictature « 

A l´occasion du 25éme anniversaire des FLAM, Flamnet reçoit aujourd´hui un invité pas comme les autres, un jeune camarade, combattant de la liberté, chercheur et intellectuel qui a le courage de ses idées et de ses positions. Notre invité est docteur Babah Ould Mohamed Ali Es Saleh membre des Flam et chercheur-consultant résident en Algérie.

Rares sont des jeunes comme Mohamed qui résistent à toutes les pressions tribales et raciales pour se consacrer à leur idéal et à leurs convictions. Babah est cette perle rare dans la jeunesse mauritanienne. Il revient avec nous sur son adhésion aux Flam, sa vision et ses rêves pour la Mauritanie de demain, l´identité du pays, le passif humanitaire et la question des réfugiés.

Entretien…..

———————————————————–
FLAMNET : Cher camarade, voulez-vous vous présenter aux mauritaniens et aux lecteurs de Flamnet?

Babah : Oui , je me présente et avec plaisir ! Je m´appelle Babah Ould Mohamed Ali Es Saleh, je suis né à Atar, je suis de la région de Tiris Zemour et j´ai 27 ans. Je suis chercheur en sciences politiques et anthropologie. Je continue toujours mes études et mes recherches malgré mes occupations de consultant dans une société de la place.

FLAMNET : Vous avez décidé de rejoindre les FLAM, qu´est-ce qui a justifié cette adhésion et pourquoi vous avez choisi les FLAM pamis les centaines d´organisations mauritaniennes qui existent ?

Babah : Je pense que j´ai déjà répondu à cette question dans un article intitulé « Pourquoi j´adhère aux Flam » publié sur le forum flamnet, le site cridem, traduit et publié dans d´autres sites arabophones. Mais pour revenir à cette question,je veux d´abord commencer par rendre hommage à nos frères martyrs de Oualata, de l´enfer d´Inal et de Jreida, ils sont morts mais ils ne disparaitront jamais dans nos coeurs et dans notre mémoire. Je trouve que ce n´est pas étrange ou étonnant quand je milite au sein des FLAM.

Je suis par nature contre toute forme d´injustice et je suis un révolutionnaire et mes amis me surnomment d´ailleurs Che Guevarra parce que je milite pour toutes les bonnes causes sans distinction de frontiéres . Nos compatriotes négro-mauritaniens ont souffert très longtemps sous le régne du dictateur ould Taya et c´est par miracle qu´ils ont survécu à l! a purge ethnique et au génocide. Les FLAM symbolisent aux yeux de tous les mauritaniens sincéres la résistance au racisme, à l esclavage et à la dictature, qu´on les aime ou qu´on les déteste on doit leurs reconnaitre ce courage.

Mon adhésion aux FLAM n´était pas un simple hasard, c´était très bien programmé mais il fallait bien connaitre l´organisation et m´imprégner de son idéologie. Après un long échange et des débats intéressants qui ont duré plus d´une année avec le camarade Kaaw Touré j´ai découvert l´humanisme et le vrai visage des FLAM en dehors des clichés et des préjugés. Je pense que pour connaitre un mouvement il faut aller à la source et non se contenter des accusations gratuites de ses détracteurs et adversaires.

Parallélement j´ai mené des recherches sur le passif humanitaire, j´étais abasourdi par cette réalité injuste et j´ai commencé à bien comprendre ce que nos frères négro-mauritaniens ont subi dans notre pays. Tués, pillés , tortures et déportés, dans le silence coupable de l´immense majorité des intellectue! ls maures, c´est plus qu`une honte pour moi. Le despote Taya a executé sa politique au nom de l´arabité alors que personne ne l´a mandaté pour cette sale besogne.

Cette situation dramatique me pousse en tant que mauritanien honnête et combattant de la liberté à assumer mes responsabilités devant l´histoire et rejoindre mes frères des Flam main dans la main pour lutter ensemble contre l esclavage, le racisme, la corruption, la mal gouvernance pour une Mauritanie réconciliée avec elle-même. Notre combat est celui des hommes justes pour que tous les mauritaniens vivent en paix dans l´égalité et la justice et dans le respect de nos différences. Nous voulons une vraie unité et non de l´unitarisme.

Nous ne voulons pas de l´unité entre le cheval et le chevalier comme le disait tout récemment dans le forum flamnet notre camarade monsieur Ibrahima Sow de Baltimore. C´est pour toutes ces raisons que ! j´ai décidé d´adhérer aux Forces de libération afr icaines de Mauritanie (les Flam). Car je crois fortement et profondement que cette lutte doit être mènee et soutenue par tous les patriotes mauritaniens qu’ ils soient maures, peulhs, wolofs, soninkés ou autres .

Nous devons tous condamner ce qui s´est passé dans ce pays, Nous devrons tous demander le pardon aux victimes, travailler pour leur rendre justice et faire de sorte que cela ne se reproduise plus. Je soutiens aussi tous les autres mouvements qui oeuvrent dans ce sens tels que le mouvement El Hor, Sos esclaves, Avomm, le CR et j´en passe, je les soutiens fortement dans leur lutte noble contre l´oubli et l´impunité.

FLAMNET : N´avez-vous pas reçu des pressions de vos proches ou connaissances pour avoir pris cette décision parce que les FLAM ont été diabolisées auprès de nos frères Maures par l´ancien régime et ses partis satellites.

Babah : Aujourd´hui tout le monde crie et chante la démocratie en Mauritanie et que le pays est devenu démocratique mais la vraie démocratie commence par le respect des libertés de choix et d´opinion. Je pense que tout le monde doit respecter mon choix d´adhérer au parti qui me convient, c´est un choix personnel et individuel, mais malheureusement en déclarant ma décision, j´ai eu des petits problèmes avec quelques amis que je considérais chers à moi. Certains m´ont même traité d´être malade mental, d´autres de corrompu et certains au delà m´ont qualifié de traitre.

Un ami m´a envoyé un email prive’ dans lequel il écrit: { tu était marxiste, laïc, et aujourd’hui tu es flamiste, je peux jurer que tu va devenir athée dans les jours à venir ..je te conseille cher ami d´aller consulter un médecin}. Par ailleurs d´autres amis et proches m´ont bien encouragé, de! toute façon c´est un choix personnel qui n´a rien à voir avec les autres. Je suis un homme libre et majeur et je me moque de toutes les pressions. Justement je veux leur dire que je ne suis pas corrompu encore moins déraciné’, je suis un maure berbère , je le revendique et je suis fier de ma culture maure qui me fait honneur même si l´ appartenance ethnique reste toujours secondaire pour moi.

Je crois à la diversité culturelle, à la nation mauritanienne dans son ensemble avant toute autre considération.

FLAMNET : On parle beaucoup maintenant du retour des réfugiés et du passif humanitaire en tant que mauritanien comment avez vous vécu et appris ces évenements douloureux et pensez-vous qu´après tout ce qui s´est passé la réconciliation est encore toujours possible en Mauritanie?

Babah : On l´espère, on espère que ce rêve se réalise un jour, vous savez bien que j´ai soutenu et apprécié le pas courageux de notre président monsieur Sidi ould Cheikh Abdallah même si ca reste toujours précaire et insuffisant, il doit aller plus loin. Nous refusons la division du pays sur des bases ethniques ou autres. C´est dans ce cadre que je suis là avec vous pour une Mauritanie réconciliée avec elle-même et égalitaire.

Je pense que demander un retour digne des réfugiés, la reconnaissance des purges ethniques, l´indemnisations des ayant droit, la demande du pardon, le débat national sur la question nationale ne sont que des exigences réalistes et justes et on ne peut construire l´avenir en commun en refusant de crever l´abcès.

FLAMNET : Que pensez-vous de la question de l´esclavage en Mauritanie, l’esclavage existe-il selon vous et croyez-vous qu´avec la nouvelle loi on va finir avec l´esclavage en Mauritanie?

Babah : J’ espère et je souhaite de tout coeur qu’ on finisse avec toute sorte d´ esclavage en Mauritanie . Je trouve que cette loi est un bon début pour éradiquer ce phénomène catastrophique mais je pense que la seule solution est la bonne éducation et le métissage. Un homme éduqué ne peut pas être esclavagiste et un homme éduqué ne va jamais accepter d´être esclave même si on le force. L´esclavage est le résultat de l´ignorance et la mauvaise interprétation religieuse du Coran.

L´esclavage est un acte sauvage et mauvais. Rien n´est mauvais ou pire dans le monde que l´esclavage comme disait Abraham Lincoln. C´est toujours dans cet esprit que je suis entrain de créer une initiative pour l´encouragement du métissage culturel en Mauritanie, on a déjà regroupé pas mal de sympathisants, nombreux sont les jeunes qui sont prêts a se marier avec leurs compatriotes noi! rs, maures, blancs, jaunes ou rouges, l´amour n´a pas de frontiére et la société doit évoluer. Je pense que c´est une bonne voie pour éradiquer le racisme et l´esclavage, il nous suffit de voir le cas du Brésil où le métissage a réussi à unir cette grande nation malgré leur diversité ethnique.

Pour être honnête il faut aussi souligner que les victimes de cette barbarie doivent être indemnisés et intégrés dans la société. Je souhaite vivement que l´État mauritanien débloque un budget considérable pour financer des projets d´insertion de ces anciens esclaves.

FLAMNET : Que pensez-vous de la question de l´identité de la Mauritanie?

Babah
: Je pense qu’ il est méchant, injuste et offensant d´imposer son identité aux autres. Je suis contre la marginalisation d´une race ou ethnie ou le favoritisme d´une ethnie au détriment des autres ! Celui qui veut être berbère , africain est libre de l´être ; celui qui veut être arabe ou touareg est libre d´être mais son droit s´arrête là et il ne doit imposer sa culture, sa langue aux autres. Moi je trouve que l´arabisation de l´ enseignement est injustifiée et catastrophique pour le pays. Ils ont divisé les enfants mauritaniens, qui ne se fréquentent plus et ne se connaissent plus à cause de ces barriéres linguistiques.

Je trouve que le français qui est une langue neutre peut bien être un dénominateur commun entre tous les mauritaniens et c´est juste mon point de vue même si je suis arabisant de formation. Je ne me sens pas arabe ,mais plus tôt un maure Berbè! ;re qui est amoureux de sa culture et fier de ses origines. Je me considère moi aussi victime de l´impérialisme arabe et de l´arabisation à outrance qu’on veut imposer chez nous je suis personnellement contre l´arabisation tout court.

FLAMNET : Pensez-vous que le changement est possible avec l´avènement de SIDIOCA ou qu´il est toujours prisonnier des forces rétrogrades qui l´entourent?

Babah : Le président sidi est un homme démocrate et de foi mais malheureusement il est entouré par des virus qui se nourrissent de la chair de ce peuple qui vit la pauvreté et la misère .

C est un homme qui ½uvre à unir et réconcilier son pays mais les forces obscurantistes ne cessent de l´empêcher à aller sur la bonne voie et cela s´est concretisé par le sabotage du retour du premier groupe des réfugiés mauritaniens au Sénégal. Je pense qu´il ne doit pas rester prisonnier des chauvins et des racistes qui sont les véritables ennemis de la nation, il doit s´émanciper de ces forces rétrogrades et anciens valets de Taya s´il veut vraiment réconcilier les mauritaniens avec l´Etat.

FLAMNET : Que pensez-vous du site Flamnet?

Babah : Flamnet est un excellent et super site c´est lui qui m´a permis de connaitre les FLAM. Je vois en ce site un berceau de la libre expression, l´appel à la réconciliation et à l´unité nationale. Je remercie et félicite Flamnet et ses animateurs pour ce grand travail qu’ ils font pour notre pays. Mais j´ai tout simplement une petite suggestion ; Je souhaiterai qu´on puisse traduire certains de nos textes fondamentaux en arabe pour que nos compatriotes arabophones puissent connaitre l´organisation et son discours.

FLAMNET : Avez-vous un dernier mot à lancer à nos camarades et aux mauritaniens d´une manière générale et surtout à la jeunesse mauritanienne?

Babah : Je m´adresse d abord à la jeunesse de mon pays, je leurs dis, que la Mauritanie compte beaucoup sur vous. L´avenir de ce pays c´est sa jeunesse et nous ne devons jamais déséperer et nous devons ½uvrer à l´ unité nationale , lutter contre le tribalisme, le racisme et le népotisme. Les mauritaniens doivent s’entendre pour construire un avenir commun qui ne soit pas seulement celui que le destin et les événements choisiront de nous imposer.

Ensuite je m´adresse à mes camarades et frères et soeurs des Flam , je les encourage à poursuivre leur ouverture d’esprit, à continuer la lutte , à travailler dur et à aller plus loin dans le renforcement de l’unité des mauritaniens , à l’intérieur et à l’extérieur du pays . Enfin j´ invite tous les mauritaniens à plus de patriotisme et de responsabilité pour construire ce pays sur des bases justes et saines.

C´est la meilleure solution avec laquelle on peut contribuer à construire un pont d’amitié et une fenêtre de compréhension entre le peuple mauritaniens lui même et les peuples du reste du monde. Pour terminer je vous encourage chers camarades une fois de plus et j´espère de tout coeur qu’ Allah guide nos pas et inchaallah nous vaincrons il suffit d´y croire!

Bonne chance à tous et la lutte continue.

FLAMNET : Merci camarade et nous disons comme toujours la lutte continue!

——————————————————————————–
Propos recueillis à Paris par Kaaw Touré et Abdoulaye Thiongane.

Le vendredi 14 mars 2008

www.flamnet.net

Note: Info source : Flamnet via AVOMM

 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu