Rosso capitale festive

 Pour l’organisation de ces journées le maire a mis les petits plats dans les grandss, avec un panel d’invités de marques en plus du wali du Trarza et du hakem de Rosso,le ministre de l’artisanat et du tourisme, Bâ Madine, le chargé de mission au ministère de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, Mohamed Brahim Horma, le président de l’association des maires de Mauritanie (AMM), Ahmed Hamza, le représentant de la fondation KB, Mohamed Ould Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Il faut aussi noter la présence de Oumar Sarr député maire de Dagana, ministre d’état, ministre de l’habitat et du patrimoine bâti, secrétaire général de la fédération PDS du Walo, l’ambassadeur du Sénégal en Mauritanie, le représentant de l’OMS, le président de l’ONG  H.A.M.A.P, les maires de Saint-Louis de Richard Toll. Du coté mauritanien on a noté la présence des maires de Boghé, Kaédi, Toujounine, Djigueni, Dar Naïm.

Dans son mot de bienvenue le maire de Rosso, le maire a dit que  ces journées sont placées sous le signe de l’unité nationale et surtout seront une occasion pour les jeunes  de rivaliser d’ardeur dans le domaine culturel et sportif Il terminera son allocution en remerciant l’association des maires de l’élan de solidarité à l’endroit de nos frères rapatriés du Sénégal,.

Lui succédant Ahmed Hamza, rendra un vibrant hommage au président de la république, qui sans sa farouche détermination le retour de nos compatriotes réfugiés n’aurait pas été possible. Parlant de l’aide que l’AMM a apporté dans ses valises à l’endroit des refugiés il dira, Ce geste est symbolique et traduit notre ferme détermination a accompagner le processus de retour organisé.

Dans son sillage le doyen des maires Mohamed El Ghaly Ould El Bouh, maire de Djigueni, s’est lui aussi félicité du retour des réfugiés et a mis l’accent sur la richesse immense que constitue notre diversité culturelle. Pour  le  chargé  de mission du MDAT ces journées entre dans le cadre de la politique de décentralisation engagée par le gouvernement etil a souhaité que l’initiative du maire de Rosso fasse des émules dans le rang des autres maire. « Cette initiative dénote d’une cohésion du conseil municipale ce qui n’est pas souvent les cas vu que les conseillers sont souvent issus des d’horizons politiques divers ».

Une équipe qui gagne

Dans un point de presse lePr. Yérim Fasssa,  maire de Rosso rendra un vibrant hommage à son équipe municipale qui dira t il, sans cette force de cohésion et d’unanimité autour de lui aucune réalisation n’aurait pu voir le jour.

Enumérant les réalisation à l’actif de la commune il dira que lors de son accession au fauteuil de la commune il a trouvé une ardoise de 12 millions d’UM de dettes et un personnel pléthorique qui représentait une lourde charge financière pour la mairie. Malgré ce handicap j’ai réussi à effacer cette dette en une année et je n’ai pas eu a faire des compressions au niveau du personnel car j ai choisi une formule moins radicale le départ volontaire et la préretraite. Ceci m’a coûté la bagatelle de 8 millions d’UM.

Plus jamais cela

Abordant le problème des incendies dans le marché de Rosso, le maire dira que grâce à ses relations personnelles il a pu trouver un camion pompier et que désormais plus jamais Rosso ne fera appel aux autres sapeurs pompiers pour éteindre un incendie.

Satisfaction

Evoquant les points soumis lors de son audience avec le président le maire dira que tous les points soumis ont été acquis. A commencer par  la construction du marché de Rosso qui a bénéficié d’une enveloppe de 115 millions d’UM et dont l’appel d’offre sera bientôt lancé par  l’AMEXTIP. Sur le volet assainissement le maire dira que la ville est un chantier et cela est du a ce que la première phase de l’assainissement des caniveaux a accusé un important retard sur le calendrier  et vu l’approche de l’hivernage i l a fallu enclenché la seconde phase c’est pourquoi aujourd’hui il est presque impossible de circuler en voiture dans la ville.

Un autre point aussi important est acquis c’est le renouvellement et l’extension du réseau d’eau jusqu’au PK 24.enfin il a annoncé que Rosso va bénéficier de 12 km de goudron.

Il a souhaité que la population et les élus pérennisent ces journées à l’avenir au delà de son mandat

Embarras du choix

 A noter que durant ce festival les populations de Rosso ont eu droit à un véritable régal sportif et culturel. Pour le premier jour un Simb Gaïndé  a été organisé au stade, la nuit une  soirée artistique  a l’hôtel de ville. Le lendemain une course de pirogue  a été organisé ce qui a réveillé des souvenirs chez le  capitaine du bac de Rosso , Mamadou Diop qui dira que la dernière fois qu’il a vu la régate c’était en 1964 quand Moctar Ould Daddah était venu a Rosso avec le président Houphouët Boigny. Le sport roi n’était pas en reste  la finale de la coupe du maire a opposé, devant des milliers de spectateurs enthousiastes l’équipe de Ndiourbel et celle de Gaya (village de pêcheurs) c’est cette dernière qui remporte la parie par deux buts à zéro. La nuit la maison des jeunes a abrités la finale de basket. La lutte traditionnelle a clôturé les activités de ces journées riches en couleur.

Sans tomber dans l’autosatisfaction on peut dire que le maire de Rosso a par cet initiative redonner à Rosso son visage d’antan celui d’un carrefour des cultures et un laboratoires d’intégration.

NDIAYE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu