Archive pour décembre, 2010

DECLARATION

 

Suite à l’arrestation de plusieurs militants des droits de l’homme, le bureau et  les militants de l’IRA et de FLERE à Rosso condamnent fermement les conditions de détention de leurs camarades dont deux au moins sont dans un état alarmant : Dah Ould Boushab admis tardivement à l’höpital et Biram Ould Dah qui n’a pas encore eu droit aux soins.

Ils dénoncent les conditions de détention proche de la séquestration : Birame refuse les visites car les visiteurs  ne sont autorisés à le voir que par la fenêtre.

A  la suite de ces actes barbares et honteux de la police mauritanienne de Arafat 1 (Nouakchott) marqués par la répression sanglante et farouche de nos militants sur le champ du combat noble,  juste et pacifique pour  les droits humains, le bureau des droits de l’homme à Rosso (IRAFM) condamne avec fermeté et position irréversible cet acte et demande

  • la libération des 2 esclaves (Salma et Neïna) du joug de Moulminine Mint Amar Ould Deval
  • la libération immédiate et sans conditions de nos militants;
  • que la justice soit faite sur l’esclavagiste Moulminine Mint Deval
  • que la justice soit faite sur les policiers responsables de ces actes.

 

Rosso le 28 décembre 2010                                Le Bureau des droits de l’homme (IRAFM)

Le Président

Mohamed Lemine Ould Brahim Dieng

Soutien Symbolique à une rapatriée

 

 

aminatasow.jpg

L’AJD-MR  a dépêché le 27 décembre 2010 une mission au site de rapatriés du Pk 3 pour apporter  un soutien symbolique à Mlle Aminata Sow, l’unique collégienne du site. La jeune fille qui a commencé ses études au Sénégal, a intégré l’école mauritanienne avec un sérieux handicap car elle n’avait jamais appris l’arabe, mais par son courage et sa détermination elle a passé ses examens avec succès.

M. Diallo Mohamedou,  secrétaire  général adjoint chargé des affaires politiques accompagné de  Moussa Sall et Baba Sall, militants du parti à Rosso a expliqué sur place que c’est lors d’une  précédente  mission du parti  le 26 novembre dans plusieurs sites de rapatriés aux environs de Rosso la décision  d’apporter un soutien à la jeune fille avait été prise, une manière de l’encourager et d’inciter les autres élèves à suivre son exemple.

Devant ses parents, la jeune fille a reçu des mains de M. Diallo, tous les manuels scolaires au programme, des paquets de cahiers, des classeurs, des stylos et des crayons, le tout dans un magnifique  sac d’écolier.

Amadou Ndiaye

CP /ROSSO

amadoundiaye2@yahoo.fr

la tribune de Djigo Aboubakry

  L’horizon 2015 se profile de plus en plus nettement et le pari de l’atteinte des objectifs du millénaire (OMD) est loin d’être gagné. L’Humanité s’était mise à rêver et durant toute une décennie on a chanté sur tous les toits que le monde serait bientôt meilleur. On a fait croire que l’extrême pauvreté serait réduite, que l’éducation serait assurée pour tous, que l’égalité des sexes serait une réalité, que la mortalité infantile serait réduite et la santé maternelle améliorée, que le VIH/Sida, le paludisme et d’autres maladies seront combattus plus efficacement, que l’environnement serait mieux préservé et qu’un partenariat mondial plus équitable pour le développement serait mis en place.Rien de tout cela n’a été vraiment fait.  Les nombreuses réalisations dont les autorités sont promptes à se réjouir devant des foules parfois électrisées dans un scénario surréaliste, semblent n’être qu’une goutte d’eau dans l’océan des besoins tant la demande sociale est forte et pressante.

Il y a peu de temps, le maire de la commune de Rosso inaugurait une station de traitement et un réseau d’adduction d’eau potable pour les villages de Breun, Tékèch et Dieuk peu avant les stations de pompage et le marché central de Rosso. Il vient de recevoir des partenaires italiens pour la mise en place d’un centre de dépistage du cancer du col de l’utérus. Assurément, le premier magistrat de la ville de Rosso se démène comme un diable pour améliorer les conditions des populations de sa commune, mais comme Sisyphe il doit sans cesse retrousser les manches et se remettre à l’ouvrage.

C’est cela l’équation  de la nature humaine : quand la croissance a une progression arithmétique, la demande a une progression  géométrique. Équation insoluble même pour les grandes nations malgré le potentiel de ressources matérielles et  humaines. Ce n’est pas cependant une raison de désespérer sous nos cieux. ‘Il n’est pas besoin d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer’ dit-on.   

 

 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu