LIBEREZ AHMED OULD KHATTRY !

31 mars 2011

article

Dès que le président de la République s’est prononcé pour une justice réelle totalement indépendante, les parents et amis d’Ahmed Ould Khattry ont saisi le message au mot pour justement demander justice pour un homme séquestré depuis deux ans déjà sans la moindre preuve de culpabilité.

Ainsi, ils ont organisé des séries de sit in qui ont commencé par Rkiz, Mederdra, Aleg pour continuer le mercredi dernier à Rosso et aujourd’hui même à Nouadhibou.

Ce mercredi 30 mars  n’est pas un jour ordinaire. En effet, des centaines de personnes de différents bords politiques ou tribaux ont convergé vers  la wilaya pour un sit-in réclamant la libération de l’ex directeur des PROCAPEC Ahmed Ould Khattry, en détention préventive depuis plus de deux ans. Ahmed Ould Khattri est arrêté le 5 janvier 2009, dans son bureau, sans plainte et sans mandat de dépôt. Raison invoquée: détournement de deniers publics. A ce jour aucun procès ne lui a été fait et aucune preuve de détournement n’a été démontrée.
Il faut noter que cette mobilisation qui au départ ne comptait qu’une centaine de personnes s’est vite multipliée par quatre voire cinq.
Sous un soleil de plomb et un vent de sable aveuglant, les manifestants sont restés devant la wilaya. D’abord l’attroupement a commencé vers 10h du matin dans les gradins de la tribune officielle, puis les manifestants se sont dirigés vers les bureaux de la wilaya brandissant les portraits de Ould Khattry et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « les populations de Rosso demandent la libération d’Ahmed Ould Khattry » et ce jusqu’à 13h pour que le wali consente à recevoir une délégation de quatre personnes dont deux femmes (parité oblige). Les initiateurs de ce Sit in disent être apolitiques et qu’ils ne demandent que justice.

Une surprise de taille les attendaient, car ils ont été bien accueillis par le wali qui a été d’une remarquable force d’écoute et de façon respectueuse a répondu aux représentants des manifestants en promettant de transmettre leur courrier à qui de droit.
Dans le communiqué remis au wali ils expriment leur indignation pour cette détention arbitraire et surtout que d’autres personnes accusées du même délit ont été libéré pourquoi pas Ahmed et surtout que le médecin de ce dernier a fourni un certificat médical attestant que son état de santé s’est dégradé et n’a pas hésité à écrire dans son certificat de santé  « En effet, j’ai eu à consulter  le dit patient en 2009 pour cervicalgies et céphalée tensionnelles liées à un contexte psychosomatique causé fort probablement par sa détention » La prison est alors, un facteur considérable de la dégradation de son état de santé, quand le médecin demande : « Pour une meilleure prise en charge médicale de ce patient, nous recommandons une plus grande disponibilité en temps suffisant,  nous permettons ainsi de faire un bilan biologique et scannographie complets, et une prise en charge psychosomatique adéquate. »

 

JIDDOU HAMOUD

 

 

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu