Archive pour août, 2011

Rosso : Le maire agressé

Le Pr. Yerim Fassa, maire de Rosso a été victime d’une agression  de la part d’un  de ses employés dans l’enceinte de l’hôtel de ville, devant témoins oculaires.

L’auteur de cet acte, Cheikh Ahmed Thierno dit Cheikh Kane est un récidiviste, il a eu des antécédents avec le secrétaire général sortant  Mawdo Mbodj qu’il avait menacé  avec un couteau dans son bureau.  A noter qu’il avait menacé de s’en prendre physiquement au maire il y a un an.

La version des faits du maire et des témoins oculaires se recoupent. Le maire venu a la commune pour recevoir une mission qui venait de Nouakchott, se dirige vers le bureau du SG. dans le couloir il croise des employés qui trainaient la alors il demande au SG de faire libérer le couloir et de renvoyer tout ce beau  monde au travail , ; le SG lui répond qu’ils le leur a déjà dit mais rien n’y fait , alors le maire lui dit ce qui ne veulent plus travailler n’ont qu’a déposer une démission quant aux autres celui qui n’obtempère pas prends les dispositions  qui s’imposent , a peine eut il fini sa phrase qu’un coup de poing au plexus le fait vaciller et lui coupe le souffle.

Pour le moment le maire a  déposé une plainte contre X et l’intéréssé est entre les mains de la justice.

Rappelons que le ministre des affaires étrangères a été victime  il y a quelque temps d’une agression, aujourd’hui c’est au maire que l’on s’en prend, demain ce sera autour de qui ?  Et surtout ces personnes représentent des institutions de la république ou est la REPUBLIQUE alors ?

 

Amadou Ndiaye

OMVS: Remise de matériels de pêche à Rosso

OMVS AMELIORATION DE LA PECHE TRADITONNELLE ET LUTTE CONTRE LE TYPHA :

Le 29 juillet dernier une importante manifestation s’est tenue dans les locaux de la commune de Rosso .Cette cérémonie s’est déroulée sous la haute présidence de Oumar Sarr Président en exercice du conseil des ministres de l’OMVS en présence de Mohamed Lemine ould Aboye ministre mauritanien de l’hydraulique et de la pèche, Mohamed Salem ould Merzoug  haut commissaire de l’OMVS, du wali du Trarza et du Pr Yerim Fassa maire de Rosso.  Dans son discours de bienvenu le maire de Rosso s’est félicité de cette initiative qui lui va droit au cœur.
En effet le haut commissariat de l’OMVS organisait le même jour trois cérémonies (Matam, Richard Toll et Rosso) pour remettre un important lot de matériels et outils de production de pêche ainsi que des équipements pour la lutte contre le typha.  Cette initiative s’inscrit dans le programme de gestion intégrée des ressources en eau (PGIRE). L’OMVS cherche à renforcer les capacités de développement durable des populations en répondant à une forte demande sociale tout en préservant les grands équilibres des écosystèmes. Ces initiatives trouvent leur ancrage dans la feuille de route pragmatiques de l’organisation et plus précisément dans ses deux programmes stratégiques : le PGIRE (Programme de Gestion Intégrée des Ressources en Eau) et le GEF (Gestion de l’Eau et l’Environnement).
L’objectif recherché est de renforcer les capacités de développement durable des populations à une double échelle méso économique et micro territoriale, en répondant à la demande sociale forte et en préservant la qualité et les grands équilibre des écosystèmes et de la biodiversité.
Acquis dans le cadre de la sous composante «  Amélioration de la pèche traditionnelle » du PGIRE, le matériel  de pêche est une opportunité pour les acteurs de la filière de disposer d’outils modernes de travail, et améliorer leurs performances et la productivité de leurs activités. Des « équipements modernes de stockage, de conservation et de commercialisation des produits de la pèche seront également mis à leur disposition. Ces infrastructures permettront de réduire les pertes post capture de prolonger le temps de conservation des produits et pallier les produits environnementaux de pollution et de nuisance émanant des aires de transformation non aménagées. Les investissements consentis s’élèvent à 1,5 milliards FCFA pour le Mali, la Mauritanie et le Sénégal.
Le don d’équipement de lutte contre les plantes aquatiques nuisibles  s’inscrit également dans cette dynamique de prise en charge de problèmes environnementaux préjudiciables à une exploitation rationnelle des ressources du fleuve Sénégal. La prolifération des plantes aquatiques nuisibles compromet sérieusement  l’hydraulicité de certains axes hydrauliques. Grace à ses équipements d’entretien les usagers des axes organisés en Association d’Usagers en rive gauche et rive droite, vont disposer d’outils pour un enlèvement périodique du typha. La valeur de ses acquisitions est estimée à près d’un demi-milliard de FCFA pour la Mauritanie et le Sénégal
Dans son discours, le président en exercice du conseil des ministres de l’OMVS, M. Oumar Sarr se dira honoré et satisfait  de venir a Rosso ville symbole de l’amitié et la fraternité entre la Mauritanie et le Sénégal pour la remise des équipements et matériels de pêche.
Il reviendra sur certaines réalisations de l’organisation et dira que ces interventions dans des secteurs aussi diversifiés prouvent que l’OMVS a fait le choix d’être au cœur du combat de la lutte contre la pauvreté dans le Bassin du Fleuve Sénégal. Ainsi avec l’appui de la banque mondiale et d’autres partenaires des actions ont été entamées dans les domaines de l’agriculture, de la pêche , de l’environnement et de la santé ; ces initiatives seront accompagnées par la mise en place d’infrastructures d’alimentations en eau potable, l’assainissement pour combattre la maladie à la source  par une approche globale, intégrée et multisectorielle. Il a conclu en témoignant toute sa gratitude aux organismes et institutions de  financement pour leur engagement dans le progrès économique et social de nos peuples à travers l’OMVS.il a enfin remercié les autorités de la ville et toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin contribué a la réussite de cet événement.
AMADOU NDIAYE
CP/ROSSO
amadoundiaye2@yahoo.fr

Rosso Atelier de formation pour le renforcement des capacités sur les instruments juridiques de la libre circulation.

Depuis la  nuit du temps le monde est caractérisé par le déplacement des populations dans le temps et dans l’espace. Les frontières héritées de la colonisation ont érigé des barrières entre des peuples qui jadis ne faisait qu’un et que tout réunissait. Les états soucieux de leurs développement ont vite fait de se regrouper en organisations sous régionales, ont, signé des accords bilatéraux, ratifié des conventions  et des chartes ; tout ceci pour permettre la libre circulation des personnes et des biens dans ces espaces. Mais malgré tout  cet arsenal d’instruments juridiques les populations subissent des tracasseries en tout genre  au point de passage des frontières.Partant de ce constat l’IPCD (Initiative pour la Promotion de l’Education Citoyenne et du Dialogue) qui regroupe dix huit (18) organisations de la société civile à la pointe du combat pour  les droits des migrants a organisé un atelier à Rosso sur  la promotion de la libre circulation et de l’intégration régionale en Afrique de l’ouest (espace CEDEAO-Mauritanie.Dans le point de presse les organisateurs ont expliqué les objectifs de cette formation Aïssata Satigui Sih  coordinatrice de l’IPCD Mamadou Alhousseyni Kane ont expliqué les tenants et les aboutissants de cette formation qui, pour Aïssata Satigui Sih, s’inscrit dans la continuité des actions entamées pour la libre circulation des personnes dans cet espace.
Ils ont rappelé que notre pays n’est plus membre de la CEDEAO mais qu’il a un statut d’observateur et qu’il est lié par des accords avec les pays voisins et a ratifié des chartes et des conventions allant dans ce sens ; c’est pourquoi les participants à cet atelier seront outillés sur les instruments juridiques de la libre circulation.
Les participants ont suivi des exposés

sur l’intégration dans l’espace ouest africain et les instruments juridiques de la libre circulation qui doivent servir à la mise en œuvre de la politique d’intégration définie par les Etats ; exposé présenté par M. Amadou Mamadou Dia consultant.
Une présentation sur le plaidoyer et ses techniques
Une fiche d’enquête
Exercices sur le plaidoyer

Les participants ont eu à débattre de tous les aspects des tracasseries et les voies et moyens de faire un plaidoyer  pour lever ces obstacles ou du moins les atténuer; et pour évaluer la compréhension des uns et des autres des exercices sur le plaidoyer ont été donnés au groupe qui dans des discussions fructueuses ont fait un travail remarquable.
A noter que l’organisation et le choix des participants a échu a l’ONG OMST/SIDA de Cheikh Tidjani Sall, point focal de l’IPCD à Rosso

Mais car il y ‘a un mais la donne politique internationale et ses répercussions a tendance  à réduire chaque jour l’espace de la libre circulation avec les phénomènes de la migration clandestine( dont notre pays en est une plaque tournante) et le terrorisme à nos frontières, tous les efforts pour promouvoir la libre circulation risque de buter sur la Raison d’ETAT.

AMADOU NDIAYE
CP/ ROSSO
amadoundiaye2@yahoo.fr
GSM  26773814 /36773814/ 46773814

dscn8205.jpg

dscn8111.jpg

dscn8112.jpg

dscn8115.jpg

dscn8116.jpg

dscn8117.jpg

dscn8148.jpg

dscn8156.jpg

dscn8159.jpg

dscn8172.jpg

dscn8176.jpg

dscn8178.jpg

dscn8203.jpg


Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu