Archive pour septembre, 2011

Mauritanie : Recensement ou délit de faciès ?

La Mauritanie serait-elle un pays africain où continue de perdurer le système d’esclavage ?

C’est la question que se posent bien d’observateurs après la vague de contestation par les Négro-Mauritaniens d’un recensement de la population : en effet, mardi 28 septembre dernier, un homme a été tué par balle et plusieurs personnes blessées à Maghama, sud de Nouakchott, la capitale, de la dispersion par les forces de l’ordre d’une manifestation contre ce recensement, jugé « discriminatoire » par les Négro-Mauritaniens.

On se souvient que cette contestation, qui a pris du poids depuis un certain temps, s’est traduite à Nouakchott et hors de la Mauritanie par des manifestations qui s’étaient déroulées de manière civilisée jusque-là.

Avec cette mort d’homme, les Négro-Mauritaniens font prévaloir leur ras-le-bol face à ce qui est considéré comme un racisme d’Etat : ainsi, les Mauritaniens noirs se disent victimes de faits racistes lorsqu’ils vont se faire recenser ; d’où leur colère, vu qu’ils sont toujours considérés comme des citoyens de seconde zone par leurs compatriotes de peau blanche, qui tiennent les rênes du pouvoir. Véritablement, il était à penser que ces actes discriminatoires n’avaient plus droit de cité.

Mais à entendre les Négro-Mauritaniens, le mal est toujours là. Et comme il fallait s’y attendre, au lieu de tenter de résoudre ce problème endémique que vivent les Noirs mauritaniens depuis, Ould Boilil, le ministre de l’Intérieur, n’est pas allé du dos de la cuillère pour fustiger « les manifestants qui, sous prétexte d’arguments fallacieux, véhiculent, inconsciemment, par rapport à l’opération d’enrôlement, des slogans sans fondements qui, au-delà de l’intoxication, sont l’œuvre d’acteurs politiques malveillants et peu soucieux de l’intérêt national ».

Cela est peut-être vrai. Mais si tous les opposants sont, sans distinction, des Négro-Mauritaniens, cela pose problème ! Et ils n’auraient pas tort de se dire frustrés, car, à voir les manifestants, on n’y trouve pas de Mauritaniens de peau blanche. Cela relance la question de la discrimination dont sont victimes les Noirs, voire du racisme dont se plaignent les Mauritaniens de cette race.

Pour aller de l’avant, la Mauritanie se doit de traiter tous ses fils sur un pied d’égalité ; il y va de son unité nationale.

Kader Traoré — L’Observateur Paalga

source cridem.org

Rosso : Ouverture officielle du festival régional de la jeunesse

MERCREDI, 28 SEPTEMBRE 2011 19:10
Le Festival régional de la jeunesse a démarré ce matin 28 septembre par un match de football entre l’équipe de Boutilimit et celle de Wad-Naga . Match remporté par Boutilimit sur le score de 1 but à 0. But marqué en deuxième période par le n° 8, Sidi. C’est après le match que les jeunes des différentes délégations ont défilé au stade Ramdane, devant les autorités administratives de la Wilaya.

Le maire de Rosso, le Pr. Fassa Yérim a prononcé une allocution dans laquelle il a promis aux jeunes des infrastructures plus fonctionnelles et les a exhortés à s’affronter dans le fair-play. Le Wali du Trarza a ensuite prononcé un discours pour déclarer l’ouverture de la manifestation. Un groupe de jeunes, Rosso Danse a fait une prestation au rythme endiablé des talentueux batteurs de tam-tam de Médine, les Traoré. Les Sbeyniyatt de Tayfour qu’on ne présente plus sont ensuite entrés en scène à la grande joie du public.

L’après midi, Rosso a battu Mederdra par le score de 3 à 1. Les butteurs sont pour Rosso : Souleymane Diop, Bamba Baba Tall et Imigine Diakité et pour Mederdra Sid ‘Ahmed dit Meyda(Pénalty).

L’équipe de R’Kiz n’étant pas venue, le forfait a été constaté au profit de Keur-Macéne. La soirée culturelle sera organisée à la Maison des jeunes. A noter la présence de plusieurs Hakems de la wilaya, de sénateurs, de députés et de plusieurs maires de la wilaya.

source mairierosso.org

Dans trois jours à la face du monde, l’Amérique montrera, ou non, si elle a réussi à tourner la page du 11 septembre 2001, si elle a changée, si elle veut proposer un nouveau rêve, si, Le rêve américain existe encore. De ceux qui affirment, encore, que l’élection de M. Obama n’est pas un symbole, ceux qui reprochent à l’Amérique profonde des relents de racisme, ceux qui prêchent à raison encore une fois, que la primaire démocrate fut trop longue et trop sanglante, ceux qui reprochent le choix Biden, ceux qui fustigent un triomphalisme voir un messianisme: je concède tout, mais l’Amérique leur répond en écho YES WE CAN. Le sénateur Obama, certains disent le docteur Obama, est un symbole il réinvente, il défend, il redéfinit l’Amérique du changement, on peut ne pas être démocrate, mais une certitude l’emporte l’Amérique qu’il prétend incarner sera différente, cela bien au delà du débat partisan, certes Obama veut sortir d’Irak, offrir une couverture maladie à tous les américains et renouer le dialogue avec l’Iran. Mais le sénateur de l’Illinois est d’abord un symbole, pour ceux qui voient en lui la réincarnation du modèle américain et un héros pour ceux qui pensent et nous en sommes que grâce à lui la politique américaine ne sera plus jamais comme avant. Si une rupture idéologique existe en voilà une, le parti démocrate lors de la plus haute échéance démocratique a permis à une femme et un noir d’en découdre pour la victoire finale. Les deux partis majoritaires en France, le Parti Socialiste et l’Union pour une Majorité Populaire si progressiste et si prompte à tancer l’Amérique, médite, la France l’espère, sur cette réalité. Définitivement le sénateur Obama n’est pas un épiphénomène de la vie américaine, il est l’extrême centre du destin de l’Amérique, son métissage fait de lui en cette terre d’immigration la base de la réconciliation de l’Union. Depuis son discours DE LA RACE EN AMÉRIQUE le cosmopolitisme est la base du renouveau de ce rêve américain. Car avant d’être un politique Obama se présente en tant qu’être humain, en témoigne l’arrêt de sa campagne pour aller au chevet d’une grand mère mourante, laissons le cynisme derrière nous ce geste est profondément humain. Le symbole Obama c’est enfin l’occasion de tourner le dos à huit ans d’administration néo conservatrice ultra chrétienne, belliqueuse et qui laisse l’Amérique dans le pire état de son histoire à la face du monde. Obama c’est la dernière chance pour l’Amérique d’être le phare, que les pères fondateurs appelaient de leurs vœux, pour cette fois et peut être la dernière le monde entier retient son souffle pour les Etats-Unis d’Amérique.

YES WE CAN BIA ARNAUD

source Vindictepopulaire.unblog.fr

Publié par postdomination dans Non classé | 9 Commentaires »

Rosso: La mairie offre huit motopompes pour l’évacuation des eaux

D’importantes quantités de pluies sont tombées récemment à Rosso : 22 mm le 25 et 79 mm le lendemain 26 août 2011. Malgré le réseau réalisé dans les différents quartiers de la ville, l’évacuation des eaux de pluie n’a pas été efficace. Les quantités de pluie tombées ont causé des ennuis aux populations, surtout celles dont les domiciles font face aux routes bitumées. Des routes surélevées par rapport aux constructions.
La société chinoise qui avait en charge de l’exécution du chantier a attribué la faute aux techniciens mauritaniens chargés de la conception de l’ouvrage.
On se rappelle que les autorités avaient saisi qui de droit pour information bien avant la saison hivernale. Malheureusement aucune mesure n’a été prise pour éviter ces désagréments.
Après les 79 mm de pluie du 26 août, il a fallu de longues heures pour que les dégâts soient maîtrisés par les autorités administratives soutenues par les populations locales. Au petit, matin des équipes de la voirie, de la protection civile et même la Société des Bacs de Mauritanie (SBM) ont été avec des motopompes pour venir en aide aux sinistrés. Pour l’occasion la mairie a acheté 8 (huit) motopompes.
Housseynou Diarra

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu