Dans trois jours à la face du monde, l’Amérique montrera, ou non, si elle a réussi à tourner la page du 11 septembre 2001, si elle a changée, si elle veut proposer un nouveau rêve, si, Le rêve américain existe encore. De ceux qui affirment, encore, que l’élection de M. Obama n’est pas un symbole, ceux qui reprochent à l’Amérique profonde des relents de racisme, ceux qui prêchent à raison encore une fois, que la primaire démocrate fut trop longue et trop sanglante, ceux qui reprochent le choix Biden, ceux qui fustigent un triomphalisme voir un messianisme: je concède tout, mais l’Amérique leur répond en écho YES WE CAN. Le sénateur Obama, certains disent le docteur Obama, est un symbole il réinvente, il défend, il redéfinit l’Amérique du changement, on peut ne pas être démocrate, mais une certitude l’emporte l’Amérique qu’il prétend incarner sera différente, cela bien au delà du débat partisan, certes Obama veut sortir d’Irak, offrir une couverture maladie à tous les américains et renouer le dialogue avec l’Iran. Mais le sénateur de l’Illinois est d’abord un symbole, pour ceux qui voient en lui la réincarnation du modèle américain et un héros pour ceux qui pensent et nous en sommes que grâce à lui la politique américaine ne sera plus jamais comme avant. Si une rupture idéologique existe en voilà une, le parti démocrate lors de la plus haute échéance démocratique a permis à une femme et un noir d’en découdre pour la victoire finale. Les deux partis majoritaires en France, le Parti Socialiste et l’Union pour une Majorité Populaire si progressiste et si prompte à tancer l’Amérique, médite, la France l’espère, sur cette réalité. Définitivement le sénateur Obama n’est pas un épiphénomène de la vie américaine, il est l’extrême centre du destin de l’Amérique, son métissage fait de lui en cette terre d’immigration la base de la réconciliation de l’Union. Depuis son discours DE LA RACE EN AMÉRIQUE le cosmopolitisme est la base du renouveau de ce rêve américain. Car avant d’être un politique Obama se présente en tant qu’être humain, en témoigne l’arrêt de sa campagne pour aller au chevet d’une grand mère mourante, laissons le cynisme derrière nous ce geste est profondément humain. Le symbole Obama c’est enfin l’occasion de tourner le dos à huit ans d’administration néo conservatrice ultra chrétienne, belliqueuse et qui laisse l’Amérique dans le pire état de son histoire à la face du monde. Obama c’est la dernière chance pour l’Amérique d’être le phare, que les pères fondateurs appelaient de leurs vœux, pour cette fois et peut être la dernière le monde entier retient son souffle pour les Etats-Unis d’Amérique.

YES WE CAN BIA ARNAUD

source Vindictepopulaire.unblog.fr

Publié par postdomination dans Non classé | 9 Commentaires »

 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu