Les signaux que l’entourage du président Ould AbdelAziz décrypte

13 avril 2012

Non classé

Qu’on en prenne de la graine : en Mauritanie, la franchise universitaire n’est plus qu’une chimère. Preuve en est ce qui s’est passé à l’université de Nouakchott, des bombes lacrymogènes ayant été lancées à l’intérieur du campus universitaire et des étudiants y ont même été arrêtés.

Qu’importe la raison des grèves entamées par les étudiants, cela ne justifie en rien de tels actes. Mais bon, comme actuellement on s’est habitué à voir tout de travers, on ne peut s’étonner de rien. On dirait que c’est entré dans les bonnes mœurs car à chaque crise politique en Mauritanie, les grèves estudiantines dans une université, ou dans des universités, se pointent au risque d’entrainer une descente massive dans la rue.

Des pays arabes et les bouleversements qui s’en suivirent sont caractéristiques de ces mouvements estudiantins. Sûr que c’est entré dans le B A BA de tout politicard mauritaniens qui se respecte, quid de celui qui arrivera à ouvrir la boite de Pandore…

Rien de réjouissant en somme à entendre les fronts qui s’ouvrent dans les universités, les conflits syndicaux chez les étudiants, ou encore les mécontentements des enseignants ainsi que des parents d’élèves, les marches de l’opposition du M25 et de TPMN, et on en passe…

Et pire, ce feuilleton interminable du « remaniement – remaniement pas » cette feuille de route du dossier du passif humanitaire dont on ne reconnait plus la version : 1.01 ou 1.02 ; ou bien 2.01 ou autre ? Le comble c’est qu’à force de tergiversation, la populace s’essouffle pour se lasser des micmacs sans lendemain qui les mènent tout doucement mais surement vers « un Hiver Arabe ». Sûr qu’on ne sait plus sur quel pied …on danse !

Un « printemps mauritaniens » transitoire ou une transition souple a la marocaine ? On est en dedans ou en dehors de ce si cher printemps pour ceux qui y croient ? Au pire, on risque de sauter directement vers un coup d’état à la Malienne. D’autant que des séries de mecontents dans la sphère militaire commence a se faire entendre,

on passe dans un autre chapitre, celui des meeting populaire du président de la république a chaque fois que l’opposition frape fort le président répond par un déplacement c’est devenu comme des réplique de « séisme » ces bains de foule sont avortés, par des banderoles de la foule qui montre au président les vrais soucis de la population « chômage ; inflations ; injustice et j’en passe » maintenant il est temps de commencer a travailler a toucher les vrai maux de cette société !

les vagues de contestations que traverse le pays ne sont que des signes de malaise sociales des signaux que l’entourage du président décrypte et cache leur vrai contenu quand le COD arrive a rassemblée plus de dix mille personnes on lui dit que c’est des assoiffé de pouvoir ; quand les étudiants manifestent pour leur droit on lui dit c’est des vagabonds et ils on « incendier le drapeaux » quand des gens marche contre l’enclavement de leur régions on dit c’est des personnes manipulé quand les jeunes marche contre l’enrôlement on dit c’est des étrangers

Ça change en tout cas le jour ou il verras des fiouls se diriger vers le palais ils ne pourrons pas lui dire c’est tes sympathisants avec des pierres qu’on exhibe dans la paume de la main, comme s’il était sûr il sortira pour les accueillir j’aurais peur que les pierres ne lui pèterait pas à la figure, à moins que ce ne soit fait en connaissance de cause…

 

Source :

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu