ALCOOL, DROGUE, FEMMES, MALADIES…Le cercle vicieux des musiciens sénégalais

ALCOOL, DROGUE, FEMMES, MALADIES...Le cercle vicieux des musiciens sénégalais arrow11

Leur passion a détruit leur vie. Enfin presque. La musique a mené beaucoup d’entre eux dans l’alcool, la drogue… Alors que pour d’autres, c’est une désillusion sans fin. À l’occasion de la fête de la musique célébrée ce 21 juin à travers le monde, Walf Grand-Place revisite le «musée» où sont rangés les restes de ces musiciens sénégalais à qui la musique avait promis un bel avenir avant de laisser tomber. Et souvent les dégâts restent irréparables. À jamais.

ALCOOL, DROGUE, FEMMES, MALADIES...Le cercle vicieux des musiciens<br />
 sénégalais » /></div>
<p>Dans une de ses dernières productions, la diva Titi chante la musique. Et jure qu’elle ne sera jamais trahie par sa passion qu’est la musique. Malheureusement, ils ne sont pas nombreux les musiciens sénégalais à pouvoir lever la main et jurer n’avoir jamais été trahie par la musique, celle-là même que le monde célèbre ce jeudi 21 juin. Pourtant, c’est grâce à cette musique -qu’ils ne fêteront certainement pas- qu’ils sont devenus célèbres avant de se faire oublier. Pis, certains d’entre eux ont sombré dans l’alcool ou la drogue. D’autres -qui ont pu échapper a ce fléau- finissent généralement dans la misère, sans toit ni biens consistants. Autant dire alors que la musique n’a pas produit que des Youssou Ndour au Sénégal.<br />
Ils sont nombreux ces artistes musiciens à qui la musique n’a offert que… misère. Chanteurs talentueux ou à la voix d’or, ils sont nombreux à trouver comme alliés l’alcool et la drogue. Deux complices de la vie qui conduit souvent à un tragique destin. Ils sont donc nombreux à n’avoir pas connu que du bonheur avec la musique. Parmi eux, on cite Mamadou Lamine Maïga, Laba Sosseh, Ndiaga Mbaye, Aminata Fall, Daouda Gassama, Ouzin Ndiaye, El hadji Faye… Ces artistes ont un trait commun. Celui d’aimer la musique qui les a laissé tomber au pire moment.</p>
<p><strong>MAMADOU LAMINE MAIGA Un rescapé de la toxicomanie</strong></p>
<p>C’est dans un entretien avec le site Piccmi que Mamadou Lamine Maïga raconte sa tragédie dans le monde vicieux de la musique. «Quand tu deviens une star, les hommes te flattent», confie-t-il. À l’en croire, à l’époque où le Super Diamono cartonnait, tout devenait facile pour eux. Tout jeune, Maiga ignorait le goût du tabac et de l’alcool jusqu’au jour où un de ses amis -dont il a préféré taire le nom- lui procure de l’héroïne. Commence alors sa relation avec la drogue dure. Un compagnonnage qui lui a valu son clash avec le Super Diamono, de même que la vente de tous ses biens.<br />
Et ce n’est pas la musique à qui Maiga a dédié sa vie qui est venue à son secours. C’est avec l’aide d’une Italienne qu’il arrive à sortir du monde de la drogue avant de signer son retour dans la «vraie» vie avec l’album «Résurrection». Une thérapie par rap¬port à une étape de sa vie.</p>
<p><strong>PARALYSE ET RONGE PAR LE DIABETE Ouzin Ndiaye arrête la musique</strong></p>
<p>Il est sans doute l’un des plus malheureux membres du Super Etoile. Au moment où Youssou Ndour a préféré «trahir» 30 ans de compagnonnage pour aller siéger au Conseil des ministres, son oncle Ouzin Ndiaye traverse de durs moments. Sans doute les plus durs de sa vie d’artiste.<br />
Tremplin pour certains, passion pour d’autres, la musique a été toute la vie de Tonton Ouzin. Elle a fait de lui ce qu’il est devenu aujourd’hui. Mais Ouzin qui avait cartonné sur la scène musicale avec son éternel Baye Waly est obligé aujourd’hui de décrocher pour des raisons de santé. Aujourd’hui, l’oncle de Youssou Ndour dit avoir divorcé d’avec l’alcool à cause de son diabète et de sa paralysie. Sa dernière apparition lors de la soirée anniversaire de Mame Goor Jazaka a fait pleurer plus d’un.</p>
<p><strong>DIALY BOU NIOUL-FATOU MBAYE Succès puis désillusion</strong></p>
<p>Ils se sont rencontrés dans un bar. L’eau a coulé. Et ils se sont mariés. Eux, c’est Dialy Bou Nioul et Fatou Mbaye, le couple mythique de Thiès. Mais leur carrière musicale ne va durer que le temps d’une rose. Ils ne font plus courir les producteurs. Sa longue maladie, la séparation avec son mari et la perte de ses deux enfants ont plongé Fatou Mbaye dans un mutisme total. Aujourd’hui, elle a retrouvé son foyer conjugal et ne veut qu’une chose : redorer son blason avec son mari pour refaire plaisir à leurs fans: Et cela ne peut se faire, selon elle, sans l’aide d’un producteur. Aperçu dernièrement en Gambie, le couple Dialy Bou Nioul-Fatou Mbaye court les cérémonies renouer avec la belle époque. «La musique ne nourrit pas son homme, mais no ngi santé yalla. Nous avons des connaissances, des relations au niveau international, on vit dans le sutura. Nous avons disparu de la scène musicale non pas parce qu’on le veut, mais parce que personne ne veut nous produire. Cela ne veut pas dire que l’on reste les bras croisés. Fatou Mbaye et moi, nous animons souvent des cérémonies. D’ailleurs, en ce moment, nous préparons un nouvel album. Et nous reviendrons bientôt sur la scène musicale avec de nouveaux tubes. D’ici là; on se garde de tout commentaire », confie Dialy Bou Nioul.</p>
<p><strong>DAOUDA GASSAMA Hommage à un talent fou </strong></p>
<p>Si certains musiciens ont fini mal dans la musique à cause de la drogue ou de l’alcool, d’autres ont eu la malchance d’être oublié très tôt à cause de la maladie.<br />
Du talent fou à la folie, ainsi pourrait-on résumer la carrière de Daouda Gassama, l’ex-guitariste du Super Etoile de Youssou Ndour. Amputé d’une jambe, Daouda Gassama était devenu un Sans domicile fixe (Sdf) et traînait dans les rues de la Médina là-même où il avait fait connaissance avec l’ex-lead vocal du Super Etoile. Son talent était reconnu par tous ses collègues musiciens. Malheureusement, il sera atteint de démence, de manière inexplicable. Aujourd’hui, Daouda Gassama est parti. La gloire qu’il avait connue dans la musique s’est transformée en misère jusqu’à son dernier souffle.</p>
<p><strong>NDIAGA MBAYE 30 ans de musique, sans maison ni voiture</strong></p>
<p>Pour le célèbre chanteur Ndiaga Mbaye, c’est une carrière qui se résume en 30 ans de gloire musicale, avant qu’il ne quitte ce monde, sans maison ni voiture à léguer à ses enfants. Même si, on lui avait promis monts et merveilles, la veille de sa mort. Des promesses qui sont restées sans suite. Ndiaga Mbaye disparaît sur la pointe des pieds le 13 février 2005, des suites d’une longue maladie qui l’a éloigné pendant un long moment de la scène musicale.</p>
<p><strong>SOURCE : Walf Grand Place Réalisé par Bineta MANE</strong></p>
<div class=
 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu