Archive pour septembre, 2013

Rosso : Campagne avant l’heure

Aziz n’a pas attendu le lancement officiel de la campagne pour ratisser le terrain ; déjà ses ministres sillonnent le pays pour des missions qui ne sont que de façade.

Le ministre de la pêche et de l’économie maritime était à Rosso hier en compagnie d’une forte délégation. Officiellement il est venu pour s’enquérir des problèmes de l’enrôlement.

Il a tenu une réunion avec les populations à la maison de la femme, en présence des autorités administratives et sécuritaires de la wilaya. Le leitmotiv de toutes les interventions était le paiement de mille ouguiya pour récupérer la nouvelle pièce d’identité. Une vieille dame vendeuse de cure dent  a dit qu’elle est incapable de récupérer sa pièce car les revenus journaliers ne couvrent même pas les besoins alimentaires de sa famille. D’autres ont évoqués le problème de la justice car souvent pour certains papiers ( certificats de décès, mariages etc…) l’état civil les renvoie au tribunal et là c’est un véritable parcours du combattant on a l’impression qu’il y’a une volonté délibérée de blocage . ou c’est le procureur qui n’est pas là, pendant l’hivernage le tribunal fonctionne par intermittence, ou c’est le juge. Ce qui est sûr pour faire signer le moindre papier il faut s’armer de beaucoup de patience.

Malheureusement cet état de fait est récurrent à Rosso, et d’ailleurs un des intervenants le soulignera, je le cite « on dirait que dans ce pays il n y a pas une administration centrale , ce qu’on nous dit est impossible à Rosso on l’obtient à Atar, et ce qui n’est pas valable a Kaédi est validé à Zouerate »

Mais  le ministre a manqué de décence , alors que l’intervenant posait le problème il est sorti pour répondre au téléphone sans s’excuser au préalable ; a son retour il était en discussion avec le wali alors que l’on posait le cas d’une femme qui à décédé  suite à un accouchement ; cette attitude desinvolte  prouve si besoin était que nos gouvernants se soucient  peu des problèmes du mauritanien lambda mais qu’ils sont là pour faire réélire le Boss et tout le reste n’est que de la poudre aux yeux. N’empêche  façonné par vingt ans de suivisme aveugle il n’est pas facile de se départir de certaine attitude nocive. La plupart des intervenants (rescapés du PRDS, jeunes en quête de promotion, fossiles politiques) ne cessaient de faire les louanges du Président et de son gouvernement, certains sont allés jusqu’ à dire que la Mauritanie n’a existé qu’avec Aziz et avant lui c’était le néant. Comme au temps de Maouiya  on applaudis à l’évocation du nom du président  on lance des youyous  et les plus zélés vont jusqu’à crier « Nasssara hou Allahou ».

Il faut reconnaitre qu’à l’actif du président  un bilan acceptable que même ses irréductibles   adversaires lui concèdent mais est ce une raison de l’ériger en demi dieu ?

 

Rosso : Journée de concertation autour du ballon rond


Dans le cadre des nouvelles orientations  pour réorganiser et développer le football au Trarza, la ligue régionale a organisé le samedi 21 Septembre dans les locaux de la maison des jeunes une grande journée de concertation.

Depuis son élection le 27 aout dernier, Sidi Bouya et son staff mettent tout en œuvre pour sortir le football Rossossois de sa léthargie ; et pour ce faire il a annoncé la couleur le jour de son élection, il tend la main à tous  et que c’est un chantier titanesque qui l’attend.

C’est pourquoi lors de cette journée tous les acteurs de la discipline et tous ceux qui de près ou de loin  ont à faire avec le foot étaient là. Dans son discours d’ouverture Sidi Bouya  a présenté son plan d’action et les objectifs que s’est fixé la ligue pour la saison 2013-2014.

Les différents intervenants  ont mis l’accent sur le fait que  le football à Rosso est malade de ses dirigeants. Les anciens  entraineurs, joueurs et encadreurs, qui  ont fait les beaux jours du football Rossossois et qui l’ont porté au sommet n’avaient comme moyens que leur motivation.

A cette époque la fédération ne recevait aucune subvention  et  on se débrouillait avec les moyens de bord et pourtant  Rosso était la référence.

Aujourd’hui que les moyens sont disponibilisés (même s’il faut il est vrai relativiser) Rosso est à la traine pourquoi ? et pourtant les compétences bref les ressources humaines (entraineurs, encadreurs joueurs) même si les infrastructures n’y sont pas.

Le fait est que le sport roi est fortement politisé  au point que les dissensions  politiques rejaillissent sur le plan sportif.

Un appel solennel a été lancé pour que les différents protagonistes fassent  preuve de dépassement et fassent taire leur ego et que tout le monde mette la main  à la pâte pour sortir le sport du gouffre.

Dans ce sens une commission de sage a été créée  pour faire un travail en amont, ce travail sera restitué à l’assemblée lors d’une prochaine séance pour amélioration

Contentieux autour de la carrière à Dieuk


Une réunion houleuse s’est tenue dans le bureau du maire  étaient présents  les représentants de la société espagnole « CARIJA » chargée de la réfection du tronçon Rosso-Boumbry, Fatah Gaye, ancien député , conseiller municipal et cadre du village de Dieuk, Mohamed Abderrahmane Haidara  chef de service régionale du ministère de l’équipement,  du DIRCAB du maire El hadj Mbodj, du secrétaire général de la commune Cheikh Ould Sehle.

Le maire, ouvrant la réunion a souhaité la bienvenue à ses hôtes et leur a souhaité bon séjour dans le pays et dans la commune.  Apres les préambules on est entré dans le vif du sujet, qui portait sur l’exploitation d’une carrière à cinq cents mètres du village de Dieuk ; le maire a laissé entendre qu’il a été saisi par les villageois qui étaient très remonté  et qui prévoyaient même un sit in dans la carrière pour montrer leur mécontentement il leur a demandé de surseoir à cela.

Prenant la parole Fatah Gueye s’est dit très surpris que l’on vienne exploiter une carrière dans l’espace vital d’une collectivité sans que cette dernière en soit avisée pire même la commune n’a pas été informée alors que c’est  sur son territoire. au nom de la collectivité il a transmis au maire et à l’assemblée l’indignation des habitants et leur ferme détermination de ne pas se laisser faire.

Le  chef de service régionale du ministère de l’équipement lui dira que l’utilisation des matériaux pose toujours des problèmes avec les collectivités, c’est pourquoi avant après identification du site ils ont saisi le wali qui a constitué une commission et c’est avec l’aval de cette commission que l’exploitation de la carrière a démarré. Mais la faille  dans son raisonnement  est que la commune a été royalement ignoré dans la démarche ce qui ne manquera pas de relever  le Dircab du maire, qui au passage rappellera que toute exploitation sur le territoire communal est passible de taxes  ; à titre d’exemple le camion qui prennent le sable payent une taxe de cinq cent ouguiya . bref chacun campait sur ses positions et argumentait avec force, l’ambiance devenait électrique. Alors le maire reprenant la parole essaie d’arrondir les angles en proposant de voir dans la mesure du possible comment dédommager la collectivité. Des pistes de solutions ont été retenues et apres la reunion , les belligerants se sont rendus sur le terrain. Là un lac géant était là( voir photos) et les habitants du village sur place nous ont confié leur crainte car les espagnols , les chinois avait eux aussi laissé une carriere derriere eux qui pendant l’hivernage s’est remplie d’eau dans lequel  deux enfants se sont noyés. Interpelés à ce sujet le chef de service régional du ministère de l’équipement a dit qu’un gardien a été recruté  pour  prévenir ce genre d’accident

 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu