Rosso : Quand les éléphants se battent c’est l’herbe qui en pâtit

Rosso : Quand les éléphants se battent c’est l’herbe qui en pâtit dans article meeting-wiam-150x112

La campagne électorale cette année à Rosso revêt les allures d’un combat de titans. D’un côté les candidats du parti El Wyam, représentés par les richissimes hommes d’affaire Sidi Mohamed Diarra (municipale et législative) et Moutaly pour les sénatoriales. De l’autre les candidats de l’UPR(Bomba ould Dramane et Moussa Diop) chapeautés par le tout puissant sénateur  de Rosso Mohamed El Hacen Ould El Hadj dit Mohcen. Ainsi les autres partis dont les moyens sont limités sont emportés par cette démonstration de force. Partout dans la ville les tentes à l’effigie des candidats et les posters géants sont omniprésents. Les deux camps rivalisent dans le déploiement des moyens.

C’est El Wiam qui ouvre le bal en organisant un meeting à son siège sis à Satara Pour un coup d’essai ce fut un coup de maitre. La mobilisation était au top et l’organisation aussi n’était pas en reste. Devant une foule acquis à sa cause Sidi Diarra a décliné son programme et en  a surtout donné les priorités : santé, éducation assainissement.

Sur la santé il a déploré l’état défectueux de l’hôpital régional de Rosso qui est un véritable mouroir à la fin de l’hivernage ou le taux des cas de paludisme atteint le pic les patients étaient réduits à se coucher par terre faute de places ceci est inacceptable, dira-t-il. Les écoles ne sont pas en reste et surtout le college1 de Rosso en état de délabrement avancé et dont les élèves font la double vacation avec ceux du lycée ; il faut noter au passage que les locaux du lycée de Rosso regroupent outre les élèves du collège et du lycée, ceux de l’école de santé et le lycée de l’excellence, tout ce beau monde dans le même établissement ça fait forcement désordre.

Pour l’assainissement Sidi Diarra s’est engagé à faire de Rosso une ville propre et il a surtout insisté sur le fait que souvent quand on parle de la commune de Rosso on oublie que les limites de  la commune ne s’arrête pas à Rosso et que les villages environnants ont aussi des difficultés. Il a aussi soulevé le problème de manque d’eau Comment peut-on concevoir que des populations habitants sur la berge du fleuve souffrent d’un manque d’eau potable alors que nous ravitaillons Nouakchott en eau ? Le problème du foncier a été aussi abordé on donne nos terres aux diplômés chômeurs alors que les propriétaires ne reçoivent même pas un hectare au-delà des diplômés chômeurs c’est la politique agricole qui est remise en cause

Bref Sidi en véritable fils du terroir a prouvé qu’il vivait le quotidien des populations et qu’il est prêt à relever le défi si on le portait à la commune. Il a conclu en expliquant à son auditoire comment l’ex député et richissime homme d’affaires a atterri à Wiam ; à son arrivée au parti  il nous a dit que son ralliement était inconditionnel et qu’ il mettait son électorat et ses moyens financiers à notre dispositions.

Les adversaires d’El Wiam notamment l’UPR privilégie encore les visites de proximitéles et se disent confiants et que Rosso tombera dans leurs escarcelle. Peut-être que le sénateur qui est aussi un fin politicien a plus d’un tour dans sa poche pour remporter les éléctions.

NDIAYE

 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu