Archive pour juin, 2017

Rosso : branle bas de combat

le referendum pour la révision constitutionnelle mobilise les tenorsde la politique a Rosso. le vent serait il entrain de tourner?

le tout  puissant sénateur de Rosso et président du sénat serait il entrain de perdre la main a Rosso?  Tout porte a croire qu’après le referendum le paysage politique sera fortement remodelé.

pour battre campagne l’équipe choisie par le rais ne comporte pas de membre de la tendance du senateur.  Elle est dirigée par l’inoxydable Ahmed Salem Douah, Slma ould Meine, Mame Djiby Diouf ( ex tendance Mohcinine), le richissime homme d affaire et députe Moutaly. et certaines rumeurs rajoutent a cette liste l’ancien maire de Rosso Yerim Fassa,  Cheikh ould Maouloud , ancien maire de Jidrel Mohguen.

le choix  de cette tendance au détriment de celle du sénateur laisse perplexe. par ailleurs dans le même sillage un mouvement s’est créé qui se fait appeler « El Woujehas » , littéralement les notables, présidé par Cheikh ould Hamden. Il réunit en son sein  bon nombre de laisser pour compte . leur objectif rendre a Rosso « son Droit ». ce mouvement fait a penser a la même  entité (les cadres de Rosso) tremplin qui a propulsé le sénateur au devant de la scene politique. mais comparaison n’est pas raison . le mouvement des Woujehas est constituée de têtes qui ont été de toutes les sauces politiques et pratiquement peu ont une virginité politique. Même si aujourd’hui il peut fédérer son lendemain politique est incertain

lors du meeting ftour organisé par le président de la section de Rosso, Chrive ould Boughouba, Ahmed Salem Douah n’y est pas allé avec le dos de la cuillère  « les nuages qui obstruaient le ciel de Rosso vont se dissiper sous peu, l’injustice, la marginalisation ne seront plus qu’un mauvais souvenir. » a sa suite Mame Djiby Diouf dira  » Rosso est a mis le passé derrière lui  »

a noter que lors de ces ftours meeting la tendance du sénateur est faiblement représentée voire absente.

pour certains observateurs depuis la déroute de l’UPR aux législatives et aux municipales la main mise du sénateur a subi un sérieux coup;  Rosso votera a coup sur oui non par adhésion à la révision constitutionnelle mais plutôt pour s’affranchir de la tutelle de plus en plus pesante du Sénateur.

Rosso est en pleine mutation politique, à l’approche des législatives et des municipales aucune figure n’ émerge encore pour focaliser les voix ou faire l’objet d’un consensus.

Ne l’oublions pas : Hommage à Md Lemine Ould Md Lemine dit Monsieur

 

 
Monsieur, c’est le nom qu’il a gardé malgré lui, toute sa carrière durant,  et que sa famille et sa progéniture ont conservé après  sa mort « Rahimehou Allah» en 1994 à Nouakchott à l’âge de 60 ans.
Un nom qui a servi quasiment de l’unique appellation permettant  aux habitants d’Aoujeft , dans la wilaya de l’Adrar, de ne pas se tromper sur lui et sur les nombreux bienfaits qu’il a apportés à cette ville qu’il a aimée et dont il a veillé constamment à tirer de l’oubli, de l’enclavement et de l’ignorance .
Instituteur de profession, depuis les années de l’indépendance (1957 – 1987), il fut parmi les premiers enseignants du département d’Aoujeft, au temps, où, la Mauritanie , Etat naissant (indépendant) était contraint de forcer les parents  à  inscrire les élèves à l’école moderne, confrontée aux défis de former les élites de demain à partir du néant.
Inquiétés par le sort de leurs enfants, les familles curieuses se rassemblaient devant les classes récemment construites, pour constater comment leurs fils font leur nouveau enseignement moderne.
Ils entendaient ainsi les tous premiers élèves rivaliser et répéter à  leur enseignant, dévoué dans sa mission de relever le défi de la création des futurs cadres de la Mauritanien   « Moi Monsieur, Moi Monsieur »,  s’empressant de répondre aux petites questions de lecture, d’écriture ou de calcul à résoudre, inscrites au tableau noir.
L’école de l’époque ne manquait ni de volonté, ni d’outils, mais bien au contraire réunissait toutes les conditions morales et physiques pour l’émergence d’hommes instruits, compétents, patriotes, propres, et engagés.
Md Lemine s’est illustré par sa générosité exemplaire. Sa maison était ouverte nuit et jour à tous les habitants d’Aoujeft dont ceux qui viennent des localités éloignées.
Sa méthode d’enseigner n’était pas circonscrite à dispenser simplement un cours. Bien au contraire, elle était transversale et située à tous les niveaux. El Marhoum « Monsieur » était aussi un père tendre, un frère ainé, un ami, un secouriste, un tout.
Il apportait les soins nécessaires aux élèves, veillait sur leur nourriture et leur santé ainsi qu’à leur éducation générale pour s’intégrer sans fausse note dans  l’objectif recherché, consistant à devenir les cadres de la Mauritanie naissante, sortie du néant, des Emirats et de la colonisation.
C’était la seconde famille des élèves qui trouvaient en lui tout le confort et les assurances au point de vouloir retourner au plus vite dans les classes et à l’internat une fois autorisés à rejoindre momentanément leurs parents.
Ces élèves de l’époque sont très nombreux. Ils sont devenus plus tard des éminents avocats, enseignants, officiers, techniciens de l’aviation …. On compte parmi eux, à titre d’exemple,  pour ne citer que ceux là, le sénateur Yahya Ould Abdel Ghahar, l’ex Général Mohamed Ould Hadi, le technicien supérieur de l’aviation Abderrahmane Ould Houmoud, l’administrateur Ahmedou Ould Mohamed Sultane, le colonel des douanes Ahmed Ould Ahmed Abdi.
Md Lemine, natif du Brakna et affecté à Aoujeft pour enseigner, était aussi le  premier Directeur de l’école d’Aoujeft. Il  était aussi un citoyen à part de cette moughataa, pour laquelle, il a dédiée toute sa vie.
C’est seulement avec la maladie et l’âge qu’il a décidé de se rapprocher des siens à Aleg. Il repose actuellement au cimétière « Athme Nour » dans le lac d’Aleg aux côtés de sa mère « Rahmetou Allahi Aleyhoum Jemian ».
En effet, il s’est engagé, pendant sa présence à Aoujeft  dans toutes les activités qui rentrent dans le développement social et économique de la ville.
C’est ainsi qu’il initiait et format les populations au volontariat et à prendre leurs affaires en leurs mains pour favoriser leur bien-être et prospérité.
De nombreuses  routes, perdues dans les dunes et les montagnes, dessinées par les seules traces des véhicules, aux déviations nombreuses et souvent impraticables de l’époque (Aoujeft, Tourvine, Aoujeft –El Medah, Aoujeft-Timinitt, Aoujeft- Toungad) avaient été réalisées et tracées par les Aoujeftois eux-mêmes encouragés et soutenus par Md Lemine.
Des dizaines de km inhabités, sans eau, où les hommes portaient les outres sur leurs têtes sur plusieurs distances pour amener l’eau aux volontaires dont lui-même, chacun, à tour de rôle, dans l’égalité et le respect mutuel.
C’est là un hommage modeste, mais un hommage qu’à même qui s’efforce de présenter sans succès les qualités d’un homme pour lequel les aoujeftois prient jour et nuit et remercient pour leur avoir permis d’être dans le navire du développement de la Mauritanie.
Md O Md Lemine
mdhademine@yahoo.fr

Rosso : Chrive ould Boughouba mets les petits plats dans les grands (Reportage Photos)

Rosso : Chrive ould Boughouba  mets les petits plats dans les grands (Reportage Photos)

La campagne pour le oui au referendum fait son bout de chemin. Le ramadan étant un mois ou les activités diurnes sont réduites aux stricts minimums, la nuit est devenu le moment propice pour se réunir. Le ramadan aidant le Ftour est désormais la nouvelle formule pour designer les diner débat.

La série de ces ftours a débuté dans la quinzaine du ramadan et l’Upr en a fait un sacerdoce pour battre le rappel des troupes avant le grand meeting prévu le début du mois prochain.

C’est dans ce cadre que le vendredi 16 juin Chrive ould Boughoube a organisé un ftour –meeting chez lui au PK 20 sur la route Rosso – Nouakchott. A cette rencontre toutes les figures de proue ont répondu présent et l affluence était massive.

Fait inédit  assis cote à cote l’inoxydable  doyen Ahmed Salem Douah et le richissime député Moutaly. Ouvrant la séance Chrive a souhaité la bienvenue a ses invités et a abondé dans le sens de tout mettre en œuvre pour que le « oui » le remporte. A sa suite le doyen Ahmed Salem Douah est longuement revenu sur les réalisations du président Aziz : «  mon expérience politique me permet de dire que le Président Mohamed Ould Abdel Aziz est un bâtisseur car il a su faire en si peu de temps ce que les autres n’ont pas fait en des décennies de pouvoir ; a titre d’exemple le projet Nkeke, pourquoi n y a-t-on pas pensé avant ? Et pourtant la terre était la et rien de neuf ne s’y ajouter sauf la clairvoyance d’un homme, de même le Aftout essahili.Etc en outre le président Aziz est le seul qui a pensé à pérenniser un parti en lui créant un patrimoine aujourd’hui l’Upr a partout dans le pays des sièges qui lui sont propres et que demain même si lui quittait le pouvoir le parti lui survira. Tel ne fut pas  de ces prédécesseurs  qui, après leur départ leur parti s’est disloquée car les structures de soubassement n’ont pas été mis en place. »

Il haranguera la foule en leur disant « ce vote n’est pas à dessein de pourvoir un poste, donc différent des votes que vous avez connu jusque la. Personne ne se présente contre personne, mais c’est un projet que porte notre président  et nous le portons aussi, nous permettra de mener notre pays vers le changement. » En outre il a beaucoup apprécié la présence de Moutaly ce qui prouve que ce projet va au delà du Parti. »

L’injustice, la marginalisation et d’autres torts dont ont été longuement victimes certains est désormais finiiiii » a cette phrase il sera longuement applaudi. Comprends qui veut.

Mame Djiby Diouf un pilier incontournable dans l arène politique lui aussi ira dans le même sens, Rosso dira OUI en masse au projet du président. « CEQUI FUT A ETE ET LA PAGE EST TOURNEE ».

Slama ould Meine, Cheikh ould Hamden, Veffal, Moctar Baba ould Menira ainsi que d autres intervenants abonderont tous dans ce sens.

Il est a noter que la tendance menée par le senateur  a le meme jour organisé elle aussi un Ftour mais auquel peu ont repondu present.

Cette dissension et la quasi absence des partisans du senateur laisse la porte ouverte a toute sorte de rumeur qui se chuchotent dans les salons a Rosso. Ce qui est sur qu’après le referendum  un vent de changement soufflera sur Rosso

Ndiaye

so
source futureafrique.net

Signature d’une convention bilatérale entre la Mauritanie et l’Arabie Saoudite en matière d’emploi de domestiques

La Ministre de la fonction publique du travail et de la modernisation de l’administration Dr Coumba Ba a signé avec le Ministre du Travail et du développement social du Royaume frère d’Arabie saoudite Dr Ali Elghavis d’une convention bilatérale en matière d’emplois domestiques le Jeudi 15 Juillet 2017 à Jeddah.

 

Cette convention vient pour pallier au vide  constaté dans l’utilisation parfois anarchique de la main d’œuvre Mauritanienne par des Bureaux au mépris de  toutes normes ou contrôle  et l’exposant aux souffrances et violation des droits.

 

Le Ministère s’est  empressé alors à fermer définitivement ces bureaux et solliciter la partie Saoudienne pour la mise en place d’une convention règlementant ce domaine protégeant les travailleurs Mauritaniens et organise son activité.

Le processus d’élaboration a commencé en octobre 2015 et une mission technique qu’une mission technique de notre Département s’est rendue en juillet 2016 à Riyad (Arabie Saoudite) pour finaliser le texte de la convention.

Toutes les améliorations convenus  entre les parties ont ainsi été consignées dans leurs nouvelles versions et paraphées par les deux parties  dans le procès verbal sanctionnant la réunion de travail.

La présente convention est l’aboutissement d’un long processus de préparation et d’échanges entre les deux états pour garantir d’une part, le respect des normes internationales du travail en la matière et d’autres part mettre fin à toute ambigüité de nature à alimenter la polémique.

La convention fait obligation à la  partie Saoudienne  de l’interdiction de l’emploi de la main d’œuvre domestique en dehors de ses clauses, règlements et arrangements pris pour son application.

Cette convention ne fait pas obligation à la partie Mauritanienne de satisfaire les besoins de la partie Saoudienne en main d’œuvre domestique mais constitue un cadre légale garantissant aux Mauritaniens souhaitant profiter de l’opportunité de travailler en Arabie Saoudite leurs droits.

Les Directions générales du travail dans les deux pays veillent au respect des clauses de cette convention.

Dans cette convention les engagements de chacune des parties sont clairement définis. Il s’agit de :

Engagements communs :

1-       l’organisation  de l’emploi et du placement  des travailleurs domestiques  de la République Islamique de Mauritanie pour son embauche au Royaume d’Arabie Saoudite conformément  aux lois, règlements et systèmes en vigueur.

2-       la mise en place d’un contrat de travail unifié pour les  travailleurs domestiques dont les clauses sont  acceptées par les administrations compétentes dans les deux Pays et contraignantes pour les deux parties  contractuelles  (employeurs, travailleur domestique, bureau saoudien  de placement, agence de placement de la République Islamique de Mauritanie).

3-      Que L’emploi des travailleurs domestiques  soit fait à travers des bureaux ou Etablissements ou agence de déplacement de bonne renommée et agréés dans les deux pays.

4-      l’obligation de retourner par le biais des  bureaux de déplacement  et d’emploi dans les deux pays, les travailleurs domestiques,  en cas de violation des conditions du contrat.

5-      Œuvrer à l’organisation et à la maitrise des frais de déplacement dans les deux Pays.

6-      S’assurer que l’employeur, les bureaux, les établissements et les agences de placement ne doivent pas imposer des retenues sur salaire du travailleur domestique en contrepartie des frais de son placement ou emploi  en plus et empêcher toute imposition non règlementaire.

7-      Permettre aux parties contractantes de recourir  aux autorités compétences en cas  litige contractuel conformément aux lois et règlements en vigueur.

8-       Prendre les mesures d’ordre juridiques  nécessaires à l’encontre des bureaux d’emploi, établissements ou agences de déplacement en cas de violation des lois et règlements.

9-        Œuvrer  à la résolution de toute difficulté qui pourrait survenir au cours de l’exécution  des clauses de la présente  convention.

 

Engagements du Royaume d’Arabie saoudite :

 

1-       Que l’emploi et le déplacement des travailleurs domestiques se fassent en application de cette convention et en conformité  aux règles et instructions en vigueur.

2-      Assurer la protection des droits des travailleurs domestiques en Arabie saoudite conformément aux règles et instructions en vigueur.

3-      Œuvrer à la simplification de l’exécution du contrat de travail entre les travailleurs domestiques et leur employeur.

4-      Œuvrer à la mise en place d’un mécanisme d’aide aux travailleurs domestiques pendant les 24 heures de la journée.

5-      Œuvrer à faciliter  la résolution des problèmes liés à la violation des clauses du contrat de travail et des autres problèmes soumis par les travailleurs  aux autorités compétences.

6-      Faciliter de délivrance des visas de sorties pour les travailleurs domestiques à la fin du contrat ou en cas circonstances exceptionnelles, le cas échéant.

 

Engagements de Mauritanie:

1-       Assurer la disponibilisation des travailleurs  formés  et en bonne condition sanitaire suivant l’offre faite par la première partie, conformément au descriptif des postes à pourvoir et sous la surveillance  des centres de santé  en charge des visites médicales.

2-      S’assurer que les  travailleurs domestiques proposés pour l’emploi n’aient pas d’antécédents judiciaires.

3-      S’assurer que les  travailleurs domestiques proposés pour l’emploi soient formés dans des instituts ou centres spécialisés dans le domaine du travail domestique et informés sur les us et coutumes du Royaume et sur les clauses du contrat de travail.

4-      Sensibiliser les travailleurs proposés sur la nécessité   de respecter  les lois, règlements, us et coutumes du Royaume d’Arabie Saoudite.

5-      Œuvrer à faciliter le respect de la durée du contrat entre les deux parties en y engageant les bureaux de placements Mauritaniens.

6-      Prendre  les dispositions nécessaires pour faciliter le déplacement des travailleurs  domestiques proposés  pour l’emploi au royaume d’Arabie Saoudite au cours d’une période ne dépassant pas un mois à partir de la date de la réception des visas par les agences de placement.

Il faut souligner enfin que cette convention porte sur les travaux domestiques c’est-à-dire emplois ouverts pour les privés qui sont au nombre de douze (domestiques, jardiniers, chauffeurs, infirmiers…………) et qu’elle constitue un cadre de garantie pour ceux qui désirent profiter des opportunités d’emploi offertes en Arabie Saoudite.

 

 

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu