Archives pour la catégorie article

Rosso : Atelier de formation sur la gestion des classes multigrade et l’évaluation criteriée

Dans l’optique de la formation continue pour le personnel enseignant du Trarza ; un atelier de formation sur la gestion des classes multigrade et l’évaluation criteriée s’est ouvert a Rosso du 14 au 16 juin 2012.180 enseignants sont ciblés (Rosso, R’kiz et Keur -Massène) et sont encadrés par six formateurs.

Dans son discours d’ouverture le conseiller  économique et social du wali  a mis l’accent sur l’importance de cet atelier dont l’objectif est l’amélioration du rendement du système. Il a en outre remercié l’Unicef pour les efforts constants qu’elles ne cessent de déployer pour les accompagner.

Quand au DREFP du Trarza, Mohamed Salek ould Taleb ; cette formation vient a point nommé car a la veille de la correction des épreuves du concours d’entrée en 1ere AS, les enseignants en ressortiront bien outillés pour mener a bien la tache qui leur est dévolue.

A noter que les participants a ce séminaire en majeure partie font partie de la commission de correction c’est dire le souci du DREFP pour que les correcteurs soient au top niveau pour un résultat probant.

Commune de Rosso : Inauguration d’un centre d’oncologie – [Reportage Photos]

 

 

Mardi 12 juin, la ville de Rosso a abrité une cérémonie d’inauguration d’un centre d’oncologie.

« La cérémonie d’inauguration a eu lieu en présence du ministre de la santé, du wali du Trarza, des représentants du Rotary Maniago Spilimbergo, de la region Friuli-Venezia-Giulia, de l’Oms, de l’Unicef, du Fnuap, de la coopération italienne, de plusieurs élus locaux ainsi que des représentants de la société civile et de deux médecins sénégalais étaient venus de Richard Toll. »

Ce centre ; selon le maire de Rosso, Pr Fassa yerim, est  « le couronnement d’un partenariat soutenu et fécond entre le Rotary Club, le Ministère de la Santé et la Commune de Rosso. » Un médecin mauritanien, formé en Italie, assurera la formation d’une partie du personnel de ce centre.

Le maire est, en ces termes, revenu sur le processus qui a donné naissance a ce centre ; « c’est en mars 2008 que tout a commencé avec une rencontre entre le Docteur Vincenzo Canzonieri, co-directeur de la division d’Anatomie Pathologie du centre de référence oncologique d’Aviano, Monsieur Valantino Bertoli de la société d’ingénierie Sitalia, président du Club Rotary Maniago Spilimbergo, le maire de Rosso et M. Ben Chekroum Abdel Wahab, président du Rotary Club du Sahel.

C’est alors que les bases d’un partenariat et d’une coopération ont été posées pour une intervention humanitaire auprès des populations Depuis, plusieurs rencontres ont eu lieu pour finaliser le projet. » Outre le dépistage du cancer du col de l’utérus, le centre dispensera les premiers soins contre cette maladie.

Avec Cridem, comme si vous y étiez…

rosso_1124 dans article

rosso_1126

rosso_1135

rosso_1141

rosso_1142

rosso_1135

rosso_1145

rosso_1146

 

Source : www.cridem.org

 

l’esclavage en Terre d’Islam et notamment en Afrique de l’Ouest.

je vous envoie ce lien  qui vous mène vers la traduction de la deuxième partie de l’excellent et très courageux article d’Echeiguity sur l’esclavage en Terre d’Islam et notamment en Afrique de l’Ouest.

http://www.fr.for-mauritania.org/387-0-Lhistoire-de-lesclavage-dans-les-manuels-malikites-par-Mohamed-Ould-Elmoktar-Echenguity-Partie-II.html

Marches de la COD : Ely mobilise ses troupes.

Même si son engagement politique au sein de la COD est très récent, abstraction faite du combat mené par sa mouvance politique dirigée par Me Mahfoudh Ould Bettah, l’ex chef d’Etat Ely Ould Mohamed Vall Ely semble cette fois aller de main ferme dans ce choix de lutte au point de voler la vedette aux autres leaders de l’opposition.

Ces dirigeants de la COD qui trouvent dans son soutien les signes incontestables d’un malaise qui couve dans les rangs des forces armées et de sécurité, jusque là considérés au zénith de leur concorde, surtout après les revers cuisant des putschs malien et guinéen, faisant émergé un nouvel ordre mondial anti putsch.

Cette entrée en puissance dans la lutte opposée au président Ould Abdel Aziz a trouvé toute son illustration dans les dernières sorties et déclarations faites par Ely contre l’actuel pouvoir.

Son appel d’hier, lancé à l’adresse de ses troupes, notamment au sein du corps de la police, marginalisé depuis son exclusion des routes, pour participer massivement aux deux marches envisagées ce mercredi par la COD montre si besoin est que Ould Mohamed Vall est déterminé à aller jusqu’au bout dans le projet des opposants visant à forcer Ould Abdel Aziz au départ.

Une fermeté qui le conduit à braver le président de la république alors que ce dernier l’avait implicitement accusé d’avoir des mains entachées du sang suite aux événements des années 89. Mais, ce qui intrigue davantage l’opinion, ce sont les hésitations de Ould Abdel Aziz de mettre les bâtons dans les roues de son fort adversaire politique, alors que la tradition de son règne a voulu qu’il jette régulièrement derrière les barreaux tout ennemi zélé.

Pour Ely, le pays est au bout du gouffre, jugeant cette situation déplorable suffisante pour amener tous les mauritaniens à jouer leur rôle pour changer les choses et pour surmonter l’impasse politique.

MOML

 

cridem.org

 

 

Quand un ex-mari provoque la bagarre chez son ex-épouse.

 

Il a eu de la chance Thierno. Il est tombé sur un substitut de la République, Saadbouh, qui sait faire la part des choses. Thierno continuait à rendre visite régulièrement à son ex-femme, Aïssata, la mère de son enfant. Celle-ci s’était de nouveau mariée à un agriculteur qui vit à l’intérieur du pays et habite chez ses frères et sœurs à Nouakchott.

La famille voyait d’un très mauvais œil, les visites régulières de Thierno à leur belle-fille. Cette dernière partait également souvent le voir. La famille lui a pourtant toujours demandé de prendre ses distances par rapport à son ancien mari et de rester fidèle à leur fils, s’étonnant d’ailleurs de cette amitié entre un homme et une femme divorcés.

Aïssata soutenait que son ex-mari lui donne chaque jours 500 UM et de quoi acheter des couches pour son enfant et qu’il n’y avait rien de répréhensible à cela tant que cela reste dans ce cadre.

Mais les choses allaient dégénérer. Aïssata qui entretient un petit étal au marché se bagarra un jour avec deux de ses belles-sœurs, écœurées par la présence quasi continue de Thierno dans ses basques. Thierno qui était présent, envoya son coup de poing en direction d’une des filles, la nommé Khady et lui cassa deux dents. Un homme énervé par ce comportement gifla Thierno, en lui disant de se mesurer à lui au lieu de s’en prendre à une femme.

L’affaire se termina au commissariat. Une réquisition médicale fut délivrée à Khady et Thierno déferré au parquet après l’enquête préliminaire de la police. Le beau-frère d’Aïssata, un gendarme ne voulait pas que l’affaire aille si loin, d’autant que les parents de Thierno voulaient régler l’affaire à l’amiable.

Le Substitut du Procureur, Saadbouh était sur le point de délivrer un mandat de dépôt contre Thierno, lorsque le gendarme qui représente la partie civile, en tant que tuteur de Kahdy demanda un arrangement. Ce auquel le magistrat consentit. La famille d e Thierno proposait de verser à Khady la somme de 250.000 UM pour ses soins. Les deux parties tombèrent d’accord et Thierno fut libéré à condition que la somme soit versée le mercredi 3 mai dernier, le mardi étant jour fériée.

Le mercredi, c’est Samba, le père de Thierno qui amena la somme. Le magistrat lui demanda en présence de son fils de le conseiller de ne jamais recommencer un tel acte et que la prochaine fois, ce sera la prison.

Abou Cissé.

Il bastonne sa femme, lui fracasse les membres et l’ébouillante.

our avoir dépassé de 24 heures la date de son retour fixée avec son mari, Aïssata qui était partie au Sénégal assister au mariage d’un proche, s’est vue bastonnée par son mari, MBaydi NDongo. Ce dernier l’a tellement battue qu’il lui a fracassée ses bras et ses jambes, avant de verser sur tout son corps, de la tête aux pieds, de l’eau bouillante.

Défigurée, souffrant de douleur, la femme a été évacuée d’urgence à l’hôpital par ses parents, alors que son mari s’est enfui et se cache, après son forfait. Retour sur une scène d’horreur. MBaydi NDongo est un chauffeur de taxi sénégalais, réputé pour sa méchanceté, surtout envers son épouse Aïssata, la mère de ses enfants. Cette dernière est décrite pourtant comme un exemple de soumission.

Connaissant son mari, elle était toute vouée à ses services et menait une vie rangée de mère de famille, dont le seul souci est de rendre heureux son homme.

Même dans les moments difficiles, c’est elle qui se démerdait pour que la marmite ne soit pas renversée et pour que MBaydi n’ait pas de soucis. Survint alors le mariage d’un proche vivant au Sénégal et qui tenait absolument à la présence d’un membre de la famille vivant en Mauritanie. Les parents se réunirent et décidèrent d’envoyer Aïssata les représenter. Celle-ci en parla à son mari qui lui donna la permission de partir, mais de revenir absolument le dimanche 22 avril.

Aïssata s’en alla au Sénégal, mais ne put revenir que le lendemain, lundi 23 avril. Elle expliqua à son mari qu’elle s’était tellement décarcassée pendant les festivités, à cause des nombreux travaux dont elle était chargée qu’elle n’a pas pu physiquement revenir le dimanche. MBaydi NDongo n’eut cure de ses explications et se jeta sur elle. Il l’arrosa de coups, lui fracassa les deux bras, puis passa aux jambes qu’il brisa.

Ensuite, il la bâillonna et chauffa de l’eau. La pauvre femme, terrassée par la douleur et la peur gigotait sur le sol comme un ver coupé. Lorsque l’eau fut suffisamment chaude, il versa son contenu sur la femme, lui aspergeant surtout la tête et la figure. C’est sa sœur qui donnera l’alerte. Elle avait appelé MBaydi pour lui dire qu’Aïssata devait subir une opération. Ce à quoi, il aurait répondu : « elle ne mérite que la mort « . Après son forfait, MBaydi avait fuit.

La famille épouvantée par l’horreur porta plainte au commissariat d’El Mina 2. Le quartier était épouvanté. Les femmes du voisinage ont pleuré en voyant Aïssata transportée dans une civière improvisée. Tout le monde était écœuré, dégouté, par tant de cruauté.

Les limiers d’El Mina 2 étaient sur place, accompagnés par leur commissaire, Lehou. M Baydi s’était volatilisé, fermant son téléphone portable. Les photos d’Aïssata furent présentées au Procureur de la République qui en eut un haut le cœur. Aïssata avait le visage complètement défiguré et ses membres n’étaient que des pantins. Et la facture de l’hôpital salé. Il lui a fallu des plaques commandées auprès de la seule clinique de la place qui en possède. Leur prix, 140.000 UM l’unité, soit 280.000 UM pour les deux plaques achetées.

S’y ajoutent, 120.000 UM de frais d’opération, ce qui faisait la rondelette somme de 400.000 UM que la famille d’Aïssata était obligée de débloquer pour sauver leur fille. Me Bezeid qui avait pris le dossier en main pour le compte de la partie civile considère que le cas d’espèce est une tentative de meurtre.

Pour lui, MBadyi devra payer le prix fort pour sa forfaiture. Dix jours maintenant qu’il se cache. Les limiers de la P.J d’El Mina 2, malgré leurs battues, ne sont pas encore parvenus à le dénicher. D’aucuns parlent de sa probable fuite au Sénégal. Les deux familles, celle d’Aïssate et celle de MBaydi en étaient presque arrivées aux rixes. (Affaire à suivre).

 

 

Non à l’instrumentalisation, par Ould Abdel Aziz, de « l’Affaire Biram »

 

Non à l’instrumentalisation, par Ould Abdel Aziz, de « l’Affaire Biram » dans article petition

Le vendredi 28 avril 2012, le président de l’Initiative pour la Résurrection du mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA-Mauritanie), Monsieur Biram Dah Abeid, assistait à un autodafé d’ouvrages de référence du rite malikite, rite suivi par un très grand nombre de Musulmans dans le monde et par la quasi-totalité des Mauritaniens. Le contenu de ces ouvrages est accusé par IRA de participer de la perpétuation et de la légalisation de pratiques esclavagistes.

Dans une interview accordée à un site d’information en ligne quelques heures avant son arrestation, Biram Dah Abeid affirme avoir retiré des ouvrages en question tous les feuillets comportant des versets du Saint Coran ou des hadiths du Prophète (PSL). Il réaffirme aussi, dans la même interview, son profond attachement à ces deux sources principales de la législation musulmane.

Malgré ces précautions oratoires et factuelles prises par Biram Dah Abeid et en dépit des excuses et regrets présentés par IRA-Mauritanie aux Mauritaniens, l’autodafé a profondément heurté la sensibilité de nos concitoyens.

De façon curieusement concomitante à l’incinération des ouvrages, le régime d’Ould Abdel Aziz déclenchait une campagne sans précédent basée sur la surexploitation outrancière du sentiment d’offense que ressentent les Mauritaniens. La télévision publique, les radios et les sites électroniques en service commandés de l’Etat sont lâchés pour présenter Ould Abdel Aziz comme étant le défenseur de la sainte religion et le gardien autoproclamé du rite malikite.

On encadre et suscite les manifestations de colères reçues deux fois en deux jours par Ould Abdel Aziz jusque dans les jardins du Palais Présidentiel alors que dans les mêmes jardins un sit-in des diplômés chômeurs avait été sauvagement réprimé il y a quelques semaines. Consigne a été donnée à l’ensemble des Uléma et Imams pour demander l’application la plus rigoureuse de la Chariaa à l’encontre Biram Dah Abeid et ses amis.

L’ensemble du Corps Diplomatique accrédité au pays est convoqué, continent par continent, pour être tenu au courant des détails de « l’Affaire ». Un Conseil des Ministres est dédié à la « sauvegarde des valeurs nationales ; et aux châtiments à faire subir à ceux qui les malmènent ». En plus de Biram, les militants et sympathisants de l’IRA sont pourchassés et mis derrière les barreaux (10 à ce jour). Après une première présentation devant le Procureur, les détenus sont remis entre les mains de la Direction de la Sûreté du Territoire (DST) pour, dira-t-on, « complément d’enquête ».

Parallèlement à cela, le Parti au pouvoir mobilise les Ministres de la République et les hauts fonctionnaires de l’Etat (dont le Président de la Haute Cour de Justice et l’Inspecteur Général de l’Etat) pour mener sa « campagne de sensibilisation» autour des réalisations d’Ould Abdel Aziz, intitulée « Tous Aziz ».

Nous, signataire de cette déclaration, affirmons que :

1-Nous partageons l’indignation des Mauritaniens devant l’autodafé des ouvrages de jurisprudence musulmane;

2-Nous demandons l’ouverture d’un débat sérieux et dépassionné sur le contenu des ouvrages aux programmes dans nos établissements d’enseignement général et originel et, à la suite de ce débat, le retrait de tout manuel de jurisprudence qui ferait l’apologie ou inciterait à la perpétuation des pratiques esclavagistes ou discriminatoires;

0;3- Nous demandons à nos vénérables Uléma de prendre le devant dans la lutte contre l’esclavage en rétablissant, avec l’autorité qui est la leur, la vision libératrice de l’Islam ; 

4-Nous dénonçons l’exploitation outrancière de cette affaire par le régime de Ould Abdel Aziz, lui qui tournait en dérision, il y a quelque temps à Nouadhibou, le « port de la barbe », en déclarant que ceux qui la portaient étaient des menteurs ; Demandons la libération des militants de l’IRA-Mauritanie y compris son président Biram Dah Abeid et tenons Ould Abdel Azizpour responsable de tout ce qui pourrait leur arriver.Le 04-05-2012
Pour signer ou faire signer cette pétition, suivez Ce Lien

(http://www.petitionduweb.com/Petition_non_a_linstrumentalisation_par_ould_abdel_aziz-11606.html)

 

Les premiers signataires

NOM Prénom Fonction Pays de résidence
Ibrahima ingénieur USA
Baba Mohamed Professeur France
Diagana Toka Professeur USA
 Koita  Kaourou Humanitaire Humanitaire
Marega  Baba Assa Professeur France
Mbow Abdoul homecare provider USA
Merzoug Abidine Ingénieur Allemegne
Ely Moustapha professeur Tunisie
Ngaidé Abderrahmane professeur Sénégal
Ould Ahmed Taleb  Sidi Mohamed ingénieur Espagne
Ould Dellahi Isselmou ingénieur USA
Ould Lebatt Hacen ingénieur France
Ould Moustapha Ahmed Amou médecin France
Ould Othman Sid’Ahmed Yessa Abdel Nasser  juriste France
Wagué  Hamadi Gatta Professeur France

 

 

 cridem.org

 

Source :

Ould Abdel Aziz fait admettre son fils au Lycée Militaire d’Excellence sans passer par le Concours

Ould Abdel Aziz s'octroie des passe-droits au moment où il fait de<br />
 la rectitude et de la lutte contre la corruption un cheval de<br />
bataille...

Ould Abdel Aziz s’octroie des passe-droits au moment où il fait de la rectitude et de la lutte contre la corruption un cheval de bataille…
//

Le Chef de l’Etat, Mohamed Ould Abdel Aziz, a imposé l’admission directe de son fils cadet au Lycée Militaire d’Excellence dont l’accès se fait normalement par un concours très sélectif. Le site d’information, Esrar RIM, qui rapporte l’affaire, précise que l’administration du les autres pensionnaires du Lycée n’ont pas manqué de relever.
Le Lycée Militaire d’Excellence est l’un des trois lycées de ce type (en plus de celui d’Arafat et celui du Lycée National) en fonctionnement à Nouakchott. Il accueille les bons élèves issus du collège qu’il sélectionne par concours sur tout le territoire national.
La fille du chef de l’Etat, ….., suit sa scolarité au Lycée français Théodore Monod. On remarque le soin que met le Chef de l’Etat à faire bénéficier ses propres enfants des meilleurs établissements de Nouakchott au moment où le système de l’école publique mauritanienne est laissé à l’abandon.
On note, en fin, que le fils aîné d’Ould Abdel Aziz, Badr, n’a pu bénéficier de l’éducation dans ces prestigieux établissement qui lui aurait appris de ne pas tirer à balles réelle sur les jeune filles sans défense. Badr avait grièvement blessé la jeune Najat en lui tirant dessus à bout portant il y a de cela quelques mois. La jeune fille doit rentrer ces jours-ci à Nouakchott et serait paralysée à vie. L’affaire a été classée sans suite et Badr court toujours.
Avec tout cela, Ould Abdel Aziz ne manque d’occasion de rappeler qu’il était le champion toutes catégories de la rectitude et de l’intégrité.
Source: Essrar RIM+ For-Mauritania

( N.D.L.R : For mauritania oublie l’essentiel étant que pendant qu’il envoie ses enfants au lycée français, Aziz se fait le chantre de la langue arabe dont il ne parle pas correctement un traître mot en jetant en pâture les francisants à la population lobotomisée par ses organes de propagande qui attisent finement la haine de l’occident et le culte du nationalisme arabe errant et déraciné…

Aziz prend les mauritaniens pour des imbéciles et des impuissants parce que le pouvoir chez nous se résume à gagner au loto en milliards par un braquage armé permanent avec une prise d’otages de la population domestiquée par 34 ans d’esclavage, le tout en toute impunité car en face c’est la peur qui paralyse ; de là qu’Aziz a pu braquer toute la mauritanie sans un coup de feu ! Lui-même n’en revient pas de tant de facilité ! Qu’a-t-il fait pour mériter tant de biens ? Il a eu en face les impuissants qu’il faut…

Aujourd’hui, ses sbires disent qu’il ne peut être chassé car il a été élu ! Eh bien, ceux qui viendront après lui, en l’ayant chassé comme il a chassé ceux qui ont été élus avant lui, auront la même légitimité démocratique et constitutionnelle !

Quant à la photo, nous la prenons de  for-mauritania mais nous avons rendu invisible le visage du fils qui n’a rien à voir avec la politique, de même nous avons retiré le prénom de la fille au lycée français car cela n’apporte rien au sujet. Quant au reste, Badr ne court pas, un arrangement aurait été trouvé avec la famille même si cela semble avoir été fait pendant que la victime était dans le coma or n’est-ce pas à elle de décider ?

Ne trouvez-vous pas incroyable qu’à ce jour, pas une photo du noceur Badr n’est sortie nulle part sur le net alors que la photo de la victime a été placardée partout !

Tout est dit ! )

Noor Info

 

Dans trois jours à la face du monde, l’Amérique montrera, ou non, si elle a réussi à tourner la page du 11 septembre 2001, si elle a changée, si elle veut proposer un nouveau rêve, si, Le rêve américain existe encore. De ceux qui affirment, encore, que l’élection de M. Obama n’est pas un symbole, ceux qui reprochent à l’Amérique profonde des relents de racisme, ceux qui prêchent à raison encore une fois, que la primaire démocrate fut trop longue et trop sanglante, ceux qui reprochent le choix Biden, ceux qui fustigent un triomphalisme voir un messianisme: je concède tout, mais l’Amérique leur répond en écho YES WE CAN. Le sénateur Obama, certains disent le docteur Obama, est un symbole il réinvente, il défend, il redéfinit l’Amérique du changement, on peut ne pas être démocrate, mais une certitude l’emporte l’Amérique qu’il prétend incarner sera différente, cela bien au delà du débat partisan, certes Obama veut sortir d’Irak, offrir une couverture maladie à tous les américains et renouer le dialogue avec l’Iran. Mais le sénateur de l’Illinois est d’abord un symbole, pour ceux qui voient en lui la réincarnation du modèle américain et un héros pour ceux qui pensent et nous en sommes que grâce à lui la politique américaine ne sera plus jamais comme avant. Si une rupture idéologique existe en voilà une, le parti démocrate lors de la plus haute échéance démocratique a permis à une femme et un noir d’en découdre pour la victoire finale. Les deux partis majoritaires en France, le Parti Socialiste et l’Union pour une Majorité Populaire si progressiste et si prompte à tancer l’Amérique, médite, la France l’espère, sur cette réalité. Définitivement le sénateur Obama n’est pas un épiphénomène de la vie américaine, il est l’extrême centre du destin de l’Amérique, son métissage fait de lui en cette terre d’immigration la base de la réconciliation de l’Union. Depuis son discours DE LA RACE EN AMÉRIQUE le cosmopolitisme est la base du renouveau de ce rêve américain. Car avant d’être un politique Obama se présente en tant qu’être humain, en témoigne l’arrêt de sa campagne pour aller au chevet d’une grand mère mourante, laissons le cynisme derrière nous ce geste est profondément humain. Le symbole Obama c’est enfin l’occasion de tourner le dos à huit ans d’administration néo conservatrice ultra chrétienne, belliqueuse et qui laisse l’Amérique dans le pire état de son histoire à la face du monde. Obama c’est la dernière chance pour l’Amérique d’être le phare, que les pères fondateurs appelaient de leurs vœux, pour cette fois et peut être la dernière le monde entier retient son souffle pour les Etats-Unis d’Amérique.

YES WE CAN BIA ARNAUD

source Vindictepopulaire.unblog.fr

Publié par postdomination dans Non classé | 9 Commentaires »

Rosso: La mairie offre huit motopompes pour l’évacuation des eaux

D’importantes quantités de pluies sont tombées récemment à Rosso : 22 mm le 25 et 79 mm le lendemain 26 août 2011. Malgré le réseau réalisé dans les différents quartiers de la ville, l’évacuation des eaux de pluie n’a pas été efficace. Les quantités de pluie tombées ont causé des ennuis aux populations, surtout celles dont les domiciles font face aux routes bitumées. Des routes surélevées par rapport aux constructions.
La société chinoise qui avait en charge de l’exécution du chantier a attribué la faute aux techniciens mauritaniens chargés de la conception de l’ouvrage.
On se rappelle que les autorités avaient saisi qui de droit pour information bien avant la saison hivernale. Malheureusement aucune mesure n’a été prise pour éviter ces désagréments.
Après les 79 mm de pluie du 26 août, il a fallu de longues heures pour que les dégâts soient maîtrisés par les autorités administratives soutenues par les populations locales. Au petit, matin des équipes de la voirie, de la protection civile et même la Société des Bacs de Mauritanie (SBM) ont été avec des motopompes pour venir en aide aux sinistrés. Pour l’occasion la mairie a acheté 8 (huit) motopompes.
Housseynou Diarra

1...34567...18

Drama Noise |
Le rugby et plain d'autre t... |
ASSOCIATION HISTOIRE MILITA... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | asiasialarabi
| Rêve Vole Vers Un Nouveau M...
| Les vidéos chocs de l'actu